ACTUS LOCALESTOURISME

La colère des passagers du vol TN77

atn
La compagnie Air Tahiti Nui essuie une vive polémique depuis ce weekend après le retard de 24 heures du vol TN77 entre le Japon et Tahiti. Sur les réseaux sociaux, les passagers dénoncent des conditions de prise en charge inacceptables notamment pour les enfants mineurs non accompagnés (UM). La compagnie au tiare s’est justifiée dimanche dans un communiqué en expliquant qu’elle avait fait face à une « pénurie de chambre d’hôtels » et qu’elle proposera des dédommagements aux passagers dès lundi.

Alors qu’il se trouvait en bout de piste, prêt à décoller, le vol TN77 de la compagnie Air Tahiti Nui a dû faire demi-tour vers l’aérogare suite à un problème technique vendredi soir à l’aéroport de Narita au Japon. Les passagers sont restés immobilisés un long moment à bord de l’appareil avant d’être finalement débarqués. Mais une fois dans l’aérogare, les passagers n’ont pas été logés par la compagnie. Le personnel au sol leur a simplement distribué des couvertures, des « crackers » et des coupons repas pour se restaurer malgré la fermeture des restaurants de l’aérogare… Les équipes de maintenance ont mis 24 heures à régler le problème sur l’appareil. Pendant tout ce temps, les passagers n’ont pu ni dormir dans un lit, ni prendre une douche. Furieux, nombre d’entre eux ont laissé des messages virulents sur la page Facebook d’Air Tahiti Nui pour exprimer leur colère. C’est le cas de Taraina, dont les deux enfants voyageaient sur ce vol.

La fille de Béatrice, elle, voyageait seule, en mineur non-accompagnée (UM) sur le vol. Du haut de ses dix ans, l’enfant s’est retrouvée livrée à elle-même.

Air Tahiti Nui a réagi dimanche en diffusant un communiqué pour adresser ses plus sincères excuses aux passagers concernés. La compagnie a expliqué qu’il n’y avait pas suffisamment de chambres d’hôtel disponibles à Narita et à Tokyo pour reloger tous les passagers. Le communiqué indique par ailleurs « qu’une enquête sera menée auprès de l’ensemble des équipes et prestataires afin de déceler les failles et sans cesse améliorer nos temps de réponse et le confort d’attente de nos passagers ». Les passagers sont invités à contacter dès lundi matin le service commercial au 40 46 03 03 ou par email à [email protected] pour se faire dédommager.

11728697_929761613747416_3398487371440036160_o

Article précedent

Un morceau de fusée met la toile en émoi

Article suivant

Tour de France 2015 : André Greipel remporte la 21e étape entre Sèvres et les Champs-Elysées

1 Commentaire

  1. Donaghy
    27 juillet 2015 à 9h51 — Répondre

    C »est inadmissible, surtout pour les mineurs en UM, j’avais déjà eu qq soucis 3 ans en arriére avec ATN et ma fille mineure laissée a elle même durant plusieurs heures à l’aeroport d’Aukland. Depuis, elle ne voyage qu »avec ANZ est c’est tant mieux. Il aurait pû arriver n’importe quoi à ces enfants, j’encourage Beatrice et les autres passager à deposer plainte, pour faire bouger les choses en profondeur.

Laisser un commentaire

PARTAGER

La colère des passagers du vol TN77