ACTUS LOCALESPOLITIQUE

La CTC recommande à l’APF d’ « endiguer l’absentéisme » de ses agents

Radio1 s’est procuré le dernier rapport de la chambre territoriale des comptes (CTC) sur la gestion de l’assemblée de la Polynésie entre 2012 et 2018. La chambre fait état d’une « augmentation importante de l’absentéisme de ses agents ».

Dans son dernier rapport sur l’assemblée de la Polynésie, que Radio 1 s’est procuré, la chambre territoriale des comptes (CTC) de Polynésie française rappelle « le caractère plus favorable» de la grille indiciaire pour les agents œuvrant au sein de l’assemblée comparé à ceux de la fonction publique territoriale du Pays. Elle varie d’ailleurs entre 0 et 71.

La chambre stipule que « cette évolution des modulations du régime indemnitaire suit la courbe du nombre d’arrêts maladie ». Elle note d’ailleurs qu’ « aucune étude de fond n’a été menée et que les actions engagées (…) n’ont pas permis d’endiguer certaines pratiques ».

En 2016 seulement 20% des agents n’ont pas été en arrêt maladie

La chambre territoriale des comptes note que depuis 2012 l’assemblée « enregistre une augmentation importante de l’absentéisme de ses agents ». Ainsi entre 2012 et 2016, la CTC indique qu’il y a eu une augmentation de 31% de jours d’arrêt maladie, et de 40% pour des arrêts de moins de 15 jours.

La chambre souligne que pour faire face à ce problème, le versement de l’indemnité de fonctions et de législature avait été suspendu en juillet 2012. Une suspension qui n’a pas duré puisque cette indemnité a été rétablie en 2015 sur avis du comité technique paritaire, pour finalement être de nouveau suspendue  le 1er octobre 2017.

La chambre territoriale des comptes recommande « d’engager les mesures adéquates, en matière de prévention afin d’endiguer l’absentéisme au sein de l’institution ».

Article précedent

Rapport de la CTC sur l’assemblée : la CCBF ne remplit pas sa mission

Article suivant

Oeufs de Pâques choco-coco

2 Commentaires

  1. COROSOL
    18 avril 2019 à 0h27 — Répondre

    Il faut tous les virer, de nombreuses personnes attendent leur place. Ils ne se rendent même pas compte de la chance qu’ils ont d’avoir un tel emploi. Mais à trop tirer sur la corde, un jour elle va lâcher et tout le monde va pleurer

  2. simone grand
    18 avril 2019 à 6h21 — Répondre

    Ne nous étonnons plus qu’il y ait une grande défiance envers les élus dont la gestion de notre argent public est déficiente.

Répondre à COROSOL Annuler la réponse.

PARTAGER

La CTC recommande à l’APF d’ « endiguer l’absentéisme » de ses agents