ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Un exercice de cybersécurité au fenua

Face à une augmentation de près de 50% du nombre de signalements d’incidents relatifs à la cybersécurité en France, le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux,  a demandé que soient organisés des exercices de gestion de crise d’origine cybercriminelle sur tout le territoire national. En Polynésie la simulation est prévue jeudi et vendredi.

Dénommé « CyberFenua 2017 », en Polynésie française, l’exercice de cybersécurité demandé par le ministère de l’Intérieur se déroulera les 19 et 20 janvier 2017, pendant 30h, simulant une durée de 15 jours. Il mobilisera les acteurs publics et privés qui pourraient être la cible de cybercriminels et qui devront tester les réponses adaptées prévues par les plans de continuité d’activité. L’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information prêtera par ailleurs son concours, en armant une cellule de crise depuis Paris. La société Tahiti formation est mandatée par l’Etat pour animer cet exercice.

La démarche est conçue pour atteindre plusieurs objectifs :

  • sensibiliser et mobiliser l’ensemble des acteurs publics et privés de la sécurité des systèmes informatiques pour évaluer leur capacité à appréhender une situation inattendue et défavorable ;
  • analyser rapidement la situation et identifier les conséquences des différents types d’attaques cybercriminelles à l’encontre des services publics et des entreprises pour y répondre.

Le scénario retenu prévoit une série de cyber-attaques avec notamment :

  • des virus et attaques sur le parc PC (entreprises, collectivités et particuliers) ;
  • des attaques et effacements des systèmes d’exploitation des serveurs ;
  • des attaques sur les équipements d’infrastructure, le câble optique numérique reliant la Polynésie à Hawaï sera coupée virtuellement.

Les principaux acteurs de cet exercice sont :

  • les services de l’Etats et du Pays (services de santé notamment) et les administrations ;
  • des entreprises majeures dans les domaines de l’approvisionnement énergétique, du transport, des télécommunications, des médias etc…

D’après communiqué

Article précedent

Quatre bureaux de vote pour les primaires de la gauche

Article suivant

Cyberattaques : Comment réagir en cas de piratage ?

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Un exercice de cybersécurité au fenua