ACTUS LOCALESPOLITIQUE

La décolonisation thème d’une conférence-débat à Faa’a

©Cédric Valax

©Cédric Valax

La réinscription de la Polynésie française sur la liste onusienne des pays et territoires à décoloniser sera jeudi à l’honneur des conférences-débats mis en place par la commune de Faa’a pour sensibiliser les polynésiens aux différentes problématiques du fenua. Richard Tuheiava et Moetai Brotherson l’animeront et recevront comme invité d’honneur le leader indépendantiste Oscar Temaru.

Depuis le mois de mars la commune de Faa’a organise, tous les derniers jeudis du mois, des conférences débats dans le cadre de sa politique éducative « Faa’a a Feruri ». L’occasion selon Moetai Brotherson, 3ème adjoint au maire, « d’aborder des thèmes qui permettent au polynésien de mieux comprendre la société dans laquelle il vit, son histoire, son développement économique, ou encore le fait nucléaire ». Jeudi, le thème principal retenu est la réinscription de la Polynésie française sur la liste des pays et territoire à décoloniser de l’ONU. Pour animer les débats Richard Tuheiava et Moetai Brotherson seront les deux principaux conférenciers et auront pour invité d’honneur le leader indépendantiste et maire de la commune, Oscar Temaru, initiateur de ce processus de réinscription. Pour autant, depuis la réinscription de la Polynésie à l’ONU, on n’observe, sur le plan local, aucun changement fondamental. Normal explique Moetai Brotherson.

Sur le plan international Moetai Brotherson explique que les choses ont par contre évoluée. « Le nucléaire et la réparation des dommages ou encore la protection de nos ressources naturelles » sont quelques unes des résolutions qui « ont été votées par le comité des 24, la quatrième commission, ou encore l’assemblée générale par une très large majorité ou sinon par consensus » explique l’élu de Faa’a.

Hélène Clark future patronne de l‘ONU ?

Pour Moetai Brotherson l’élection récente du représentant des îles Fidji à l’ONU, Peter Thompson, à la présidence de la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies est un atout et une fierté pour le Pacifique. L’élu indépendantiste espère maintenant la nomination d’un autre représentant de la région, mais cette fois pour diriger le secrétariat général de l’organisation à la place de Ban Ki-Moon. L’ancienne première ministre néozélandais, Helen Clark, serait sur les rangs.

Pratique : La conférence débat aura lieu jeudi 30 juin dans la salle municipale de la mairie de Faa’a à 17h30. L’entrée est gratuite.

Article précedent

Loi travail: l'hypothèse d'un nouveau 49-3 fait son chemin

Article suivant

L'État présente son "plan de sécurité outre-mer"

3 Commentaires

  1. simone grand
    30 juin 2016 à 8h20 — Répondre

    Quelle incohérence!
    Pour être crédible, Oscar doit commencer à décoloniser la terre de Mumuvai rendue inexploitable pour ses légitimes propriétaires, en s’acquittant d’un loyer sur 30 ans et en rachetant la terre saccagée au juste prix.
    Ensuite, il pourra faire la morale aux autres

  2. tupai
    30 juin 2016 à 16h37 — Répondre

    quel rapport entre Mumuvai et le projet Onusien ?

  3. 30 juin 2016 à 21h01 — Répondre

    Simone parle d’incohérence et de crédibilité, se sont biens les colonialismes qui ont engraissés les politiciens, que vous même soit sujet !!! ayons étés ministre…. vous connaissiez exactement les rouages et les magouilles de la politique de votre époque, alors je puis manifesté aussi vos termes… avant que vous fassiez la morale aux autres, regardez vous même…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La décolonisation thème d’une conférence-débat à Faa’a