ACTUS LOCALESPOLITIQUE

La fusion ATP -Tapura pose problème

©Cédric Valax

©Cédric Valax

Après son passage éclair au Tapura, Rudolph Jordan a affirmé jeudi qu’il avait vu des « dissensions » au sein du clan Fritch. Info ou intox ? La présidente du groupe Tapura dément. Mais les fritchiens Jaquie Graffe et Moehau Teriitahi confient que la création du futur parti et la fusion Tapura-ATP à l’assemblée créent quelques remous…

Du côté du Tapura, la présidente du groupe à l’assemblée Sylvana Puhetini dément totalement les propos de Rudolph Jordan.

 

Mais le tavana de Paea, Jacquie Graffe, affirme de son côté qu’il revendique la présidence d’honneur du futur parti. « Si on n’accepte pas ma proposition, on est sept et on discutera », prévient-il. L’élu explique également que le clan Fritch risque de « commencer à se disputer » sur le remplacement des deux ministres Frédéric Riveta et René Temeharo.

 

Moehau Teriitahi affirme de son côté qu’il faut que des discussions aient lieu avec le président Edouard Fritch concernant cette fusion ATP-Tapura. Il explique « qu’il y a un rapport de force » entre les deux entités politiques « qui doit être mis à plat ». Pour autant, l’élu de Rangiroa reste confiant : « Je pense qu’on est assez raisonnables aujourd’hui ».

 

Article précedent

Nucléaire : "S'ils sont malades, c'est à cause de leur travail"

Article suivant

Jordan : "Je suis jamais parti, j'ai fais un tour, j'ai regardé"

1 Commentaire

  1. 14 novembre 2015 à 7h55 — Répondre

    Juste un p’tit tour? et puis s’en vont!
    juste pour semer la zizanie hein?
    Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ! (méthode Gastounet)

Laisser un commentaire

PARTAGER

La fusion ATP -Tapura pose problème