ACTUS LOCALESPOLITIQUE

La lettre ouverte au vitriol des agents de l’assemblée

Dans la foulée des révélations de Radio 1 sur le « malaise » dans les services administratifs de l’assemblée, une soixantaine d’agents de l’institution ont signé vendredi une lettre ouverte au vitriol contre la réorganisation des services par le président de l’assemblée, Marcel Tuihani. Les agents demandent notamment la démission de la directrice de cabinet de Marcel Tuihani.

Après les révélations de Radio 1, vendredi, sur l’ambiance à couteaux tirés qui règne dans les services de l’assemblée, une soixantaine d’agents ont signé dans la journée une lettre ouverte pour dénoncer un « harcèlement institutionnel ». La lettre est adressée aux élus de l’assemblée et doit être envoyée, en copie, au président du Pays, aux parlementaires, au haut-commissariat, au procureur, à l’inspection du travail, aux syndicats et aux médias… Les agents y affirment « unis et d’une seule voix » que la réorganisation des services de l’assemblée par leur président, Marcel Tuihani, est un « harcèlement » qui masque « le recrutement de personnels qui relèvent du cercle du cabinet du président, notre chef de l’administration ». Ils évoquent les nominations de Hina Tuheiava en qualité de secrétaire générale adjointe, Tania Berthou et Rava Bonnet en qualité de chef de service et future chef de service.

« Nous ne sommes pas des chiens, ni des enfants gâtés », poursuivent les agents qui demandent officiellement la démission de la directrice de cabinet du président de l’assemblée, Mireille Garnier ; les fins de fonction de Hina Tuheiava et Tania Berthou ; l’intégration de mesures de protection contre le harcèlement ; que le pouvoir de nomination des chefs de service soit détenu par le bureau de l’assemblée et non par son seul président ; le maintien de la SG dans l’intégrité de ses fonctions. Les agents affirment que cette lettre ouverte est leur « ultime recours ».

Article précedent

20 ans de réclusion pour le meurtrier de Sandy Ellacott

Article suivant

« Malaise » à Tarahoi

6 Commentaires

  1. natua brigato
    9 février 2018 à 15h03 — Répondre

    Un « hommage » quasi unanime en faveur d’une gestion « réussie » de la seconde institution du pays. Signe très prometteur pour les élections territoriales…

    • Taaroa
      10 février 2018 à 6h48 — Répondre

      Ce n’est pas gentil de se moquer ainsi, surtout lorsqu’on a soit même traversé une période, quelque peu ambiguë …

  2. vetea
    9 février 2018 à 22h12 — Répondre

    on va pleurer sur ces nantis ah ah ah . ne touchez surtout pas à nos privilèges..fonctionnaires consciencieux , dévoués , c’est le 1er avril…il y a bien plus maheureux que vous .

    • 12 février 2018 à 16h10 — Répondre

      Entièrement d’accord Vetea Un peu d’humilité! Des Enfants gâtés! Vs avez un JOB! Et il faut les plaindre.On marche sur la tête!!!!

  3. PAVLOVA
    10 février 2018 à 14h58 — Répondre

    C’est Monsieur Briganto qui ose faire des commentaires, mais on marche sur la tete dans ce fenua…MDR

  4. teva
    10 février 2018 à 23h25 — Répondre

    Quand on entend à la radio, tous les abus de ces privilégiés, ils ont du coulot.

Répondre à natua brigato Annuler la réponse.

PARTAGER

La lettre ouverte au vitriol des agents de l’assemblée