ACTUS LOCALESPOLITIQUE

« La liste du Tapura pas avant décembre »

© Cédric Valax

Edouard Fritch l’a affirmé vendredi sur Radio 1, il a de « très bonnes relations » avec le maire de Papara Puta’i Taa’e, contrarié cette semaine d’avoir été contraint de quitter l’assemblée. Le leader du Tapura affirme que la liste pour les territoriales ne sera pas prête avant décembre prochain.

Le président du Pays et leader du Tapura, Edouard Fritch, était l’invité du journal « grand format » de vendredi midi sur Radio 1 et Tiare FM. Il est revenu sur les grands projets du Pays avec le lancement du chantier de la ferme aquacole de Hao notamment. Sur le Village Tahitien, en revanche, la situation est plus compliquée. « On a fait rêver les gens sur ce dossier », répète le président du Pays.

Interrogé sur l’actualité politique, Edouard Fritch affirme avoir de « très bonnes relations » avec le maire de Papara. Le tavana a fait part cette semaine sur Tahiti Infos de sa « déception » d’avoir dû quitter l’assemblée au bénéfice de Nicole Sanquer. Mais selon Edouard Fritch, le maire de Papara savait que ce moment arriverait. « Putai Taae est monté à l’assemblée parce que Nicole est montée au gouvernement (…). Je ne suis pas du genre à faire monter les gens pour leur faire plaisir. Je veux rompre avec les habitudes du passé ». Edouard Fritch qui conclut : « Il lui restait la solution de discuter avec Nicole Sanquer qui lui a confirmé qu’elle restait à l’assemblée. Pour moi, les choses sont closes aujourd’hui ».

Le président du Pays affirme également qu’il ne prendra pas de nouveaux ministres avant les territoriales en avril prochain, car la taille des cabinets est limitée par l’enveloppe légale pour la masse salariale. « Je ne peux pas faire ce que je veux au niveau du gouvernement ».

Concernant la liste du Tapura pour les territoriales, elle ne sera « pas prête avant décembre ». « Dans ce genre d’exercice, les chiffres obtenus lors des dernières législatives sont un guide. On récompensera ceux qui ont travaillé. On essaiera de pousser ceux qui ont du mal à s’exprimer sur le terrain ». Pour le leader du Tapura « le souci aujourd’hui » c’est de « définir le programme pour la prochaine mandature ». Et ce programme est assez simple : « On va continuer à se battre pour créer de l’emploi dans notre Pays », principalement en « stimulant » le privé et l’entrepreneuriat.

Article précedent

Fiu des chiens errants ? En octobre ouvre une fourrière ... - Edito 25/08/2017

Article suivant

Journal de 12:00, le 25/08/2017

3 Commentaires

  1. vetea
    26 août 2017 à 9h22 — Répondre

    la liste des bras cassés, des revenants, des copains coquins, des recasés du tahoeraa, des repris de justice, toujours les mêmes t^tes, les bouteau, tetunaui,merceron, perez, sanquer, ton sang etc…

  2. PAVLOVA
    26 août 2017 à 10h31 — Répondre

    Comme il est connu pour savoir decider, …c’est le debut des emmerdes pour Edouard car il va falloir contenter tout ce beau monde de parvenus, et comme ce sera impossible patatrac les vendus et autres felons se demasqueront et Oscar rigolera bien dans son coin !!!

  3. Taaroa
    26 août 2017 à 18h38 — Répondre

    Ca va saigner au mois de décembre, le grand écart ne suffira pas toujours pour garder toutes les poules dans le poulailler. Côt côt

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« La liste du Tapura pas avant décembre »