ACTUS LOCALESTOURISME

La maison de la Polynésie en Russie déjà fermée

À peine ouverte, la maison de la Polynésie à Saint-Pétersbourg, en Russie, s’apprête à fermer ! D’après les informations de Radio 1, Tahiti tourisme a souhaité la fermeture de la structure, avec l’appui de la nouvelle ministre du Tourisme, Nicole Bouteau. C’est pourtant sous l’impulsion de son prédécesseur, Jean-Christophe Bouissou, que le Pays avait décidé d’établir un bureau de promotion de la destination en Russie.

L’annonce de son ouverture, il y a quelques mois, avait surpris. En février dernier, le magazine Tahiti Pacifique s’est penché sur ce « curieux projet », l’établissement d’une maison de la Polynésie gérée par « un prestataire à Saint-Pétersbourg : le Centre de la coopération des affaires internationales, représenté par Fedor Kozlov ». Ce dernier s’était rendu en Polynésie en avril 2016, pour célébrer le jumelage de la ville russe de Kronstadt avec la commune de Teva i Uta. Sur les photos de la manifestation se trouvaient Fedor Kozlov aux côtés du tavana, Tearii Alpha, mais aussi du président du Pays, Édouard Fritch, et de l’homme d’affaires Dominique Auroy, intermédiaire dans ce dossier.

Fermeture quelques mois après l’ouverture

Après ce jumelage, l’ouverture d’une maison de la Polynésie à Saint-Pétersbourg devait être la vraie grande première étape dans le partenariat entre la Polynésie et la Russie, comme l’expliquait le ministre du Tourisme, Jean-Christophe Bouissou. Il était même question de mettre en place un code share avec la compagnie aérienne russe Aeroflot. Mais depuis le projet est tombé à l’eau. Lors du conseil d’administration de Tahiti tourisme du 1er juin dernier, il a été décidé de fermer la structure. La maison de la Polynésie est encore ouverte aujourd’hui, en raison d’un préavis de trois mois, mais elle devra fermer d’ici début septembre.

Tahiti tourisme alerte Nicole Bouteau

D’après nos informations, c’est Tahiti tourisme qui a rapidement demandé la fermeture de ce bureau de promotion de la destination. Ce qui posait problème, surtout, ce sont les personnes qui avaient été choisies en Russie pour gérer la structure. Elles ne connaissaient pas bien le secteur, n’avaient pas saisi le rôle de la structure et étaient difficilement joignables par les services en Polynésie. Autre problème : l’accord devait concerner plusieurs ministères, mais c’est Tahiti tourisme qui s’est retrouvé à devoir assumer seul la charge de cette maison de la Polynésie. Enfin, le moment était mal choisi : le rouble, la monnaie russe, s’est effondré au cours des derniers mois.

Alerté par Tahiti tourisme, le ministère du Tourisme a étudié la situation et a suivi l’avis du GIE. De source proche du dossier, Nicole Bouteau n’avait d’ailleurs jamais été favorable au projet. Cette maison de la Polynésie à Saint-Pétersbourg doit donc fermer ses portes, mais les professionnels du tourisme ne sont pas contre l’ouverture d’une nouvelle structure de promotion en Russie, dans le futur. Il y a un « réel potentiel », mais pour obtenir des résultats, il faudra de bons interlocuteurs.

Article précedent

Joinville Pomare bloque les travaux à Miri

Article suivant

JOURNAL DE 07:30 LE 25/07/17

4 Commentaires

  1. Kriss
    24 juillet 2017 à 14h29 — Répondre

    Ahahahah ! je lance des projets et après je réfléchis …. et dans ce cas (comme dans beaucoup d’autres), certains intermédiaires ont dû s’en mettre plein les poches !!!

  2. Teina
    24 juillet 2017 à 18h19 — Répondre

    Félicitation à la ministre du tourisme Nicole Bouteau d’arrêter cette mascarade politicienne avec un Auroy homme d’affaires louches avec ces russes pas claires. Haro aussi sur Tearii Alpha opportuniste politicien en voyage hors du territoire 1 semaine sur 2.

  3. Taaroa
    25 juillet 2017 à 6h23 — Répondre

    Cour des comptes ? Des personnages sulfureux en plein milieu de luttes d’influences, services secrets, secrets d’état blanchiment tous les ingrédients d’un polar d’espionnage. Jason Bourne va débarquer et sortir les grands moyens, ça va castagner. Non c’est Hollywood, chez nous ça sera: circulez y a rien à voir. Heureusement que la CIA veut traquer les soutiens de Poutine: Trump moi pas.

  4. tam
    26 juillet 2017 à 12h25 — Répondre

    Eh ben il devait être vraiment bien allumer à la Vodka de « sein peteurss bourgue » pour décider d’ouvrir une structure pareil en Russie et de plus par une personne qui jamais fait ou investit dans le tourisme.Donc résultat l’argent du polynésien jeté à la poubelle,gaspiller encore 1 fois… Alors bravo! Mr JC buissou et surtout bravo à Mr Auroy le « Boss snake » de la Polynésie française.Suite au prochain épisode « Les îles flottantes »…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La maison de la Polynésie en Russie déjà fermée