ACTUS LOCALESECONOMIESECTEUR PRIMAIRE

La mention « bio » bientôt étendue aux produits non alimentaires

Le Pays prévoit d’étendre aux produits non alimentaires la possibilité de porter le label « BioPasifika ». En outre, il veut instaurer des amendes pour les mentions « bio » abusives sur des produits qui le ne sont pas. 

Neuf ans après l’adoption de la loi du Pays relative à l’agriculture biologique en Polynésie française, ce sont aujourd’hui 250 hectares de maraîchage et de vergers qui sont cultivés selon ce mode de production par plus de 300 agriculteurs biologiques, permettant d’offrir aux consommateurs des fruits et légumes « made in fenua ».

La mention « agriculture biologique », avec son logo « BioPasifika », a été le premier signe de qualité mis en place réglementairement en Polynésie française.

Aujourd’hui, certains opérateurs souhaitent étendre la mention « agriculture biologique » à des produits non alimentaires.

Par ailleurs, le terme « bio » apparait trop souvent sur des produits dont les producteurs ne sont pas certifiés.

Aussi, le gouvernement a souhaité proposer une modification du texte réglementaire encadrant l’agriculture biologique en Polynésie française pour étendre son champ d’application aux produits non alimentaires et instaurer également des amendes administratives pour ceux qui trompent le consommateur.

Le Conseil des ministres a ainsi transmis au Conseil économique, social,  environnemental et culturel ce projet de loi du Pays pour avis.

Article précedent

Covid-19 : le matériel médical exonéré de taxes d'importation

Article suivant

Visières de protection : quand la « pression financière » ébranle un bel élan de solidarité

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

La mention « bio » bientôt étendue aux produits non alimentaires