INTERNATIONALMEDIAS - TÉLÉ

La mort de Framboisier touche toute une génération

© AB Groupe

© AB Groupe

DÉCÈS – Dimanche, ceux qui ont grandi avec les Musclés ont appris la disparition de Framboisier, suscitant une vague d’émotion à la surprise peut-être des générations étrangères au phénomène Club Dorothée…

“Triste d’apprendre le décès de Framboisier”, “RIP Framboisier”, “Mon enfance s’éloigne de plus en plus”… Si, entre 1987 et 1997, vous n’étiez pas un téléspectateur du Club Dorothée, difficile pour vous de comprendre l’émoi suscité, sur les réseaux sociaux, par la disparition dimanche de Claude Chamboisier.

Plus connu sous le nom de Framboisier, Claude Chamboisier, mort à 64 ans des suites d’un cancer, était un des “Musclés”, l’orchestre qui accompagnait Dorothée. Cinq quadragénaires — Framboisier, Minet, Rémy, René et Eric — qui étaient aussi comédiens dans deux sitcoms à succès diffusées sur TF1 : Salut les Musclés et La Croisière Foll’Amour.

 

Dix ans avec les Musclés. Pour mieux comprendre l’émotion autour de la disparition de Framboisier, pourtant discret depuis plus de 15 ans, Europe 1 a interrogé Steve, 31 ans, toujours attaché aux années Club Dorothée. “Apprendre la mort de Framboisier m’a fait de la peine, confie-t-il. Quand on a été un ancien téléspectateur du Club Dorothée, les comédiens, les animateurs n’étaient pas que des personnages. L’émission, c’était tout le temps, c’était au quotidien : quand Dorothée chantait, les Musclés étaient derrière elle en tant que musiciens, ils chantaient aussi leurs chansons à eux, ensuite ils apparaissaient en tant que comédiens dans leurs séries.”

 

Des stars qu’on voyait vivre en direct. Au-delà de l’émotion habituelle quand une célébrité décède, Steve raconte le décalage entre la douceur de l’univers AB Productions et la disparition brutale du comédien. “Au Club Dorothée, on avait régulièrement l’occasion de voir les animateurs et les Musclés au naturel : il y a eu énormément d’images d’eux en groupe, pendant les tournées, les vacances… On voyait des gens s’amuser. Quand, tout à coup, quelque chose de grave arrive dans cet univers toujours joyeux, le décalage choque et on est triste pour tout ce que ça représentait pour nous, pour cette époque plus insouciante.”

Framboisier, le leader des Musclés. Steve se rappelle de la place importante que tenait Framboisier. Leader du groupe, il était ainsi le personnage le plus mis en avant. Il interprétait les chansons du groupe (La fête au village, La merguez partie, Petite Maman Noël…) et, dans Salut les Musclés, il tenait le rôle principal. “Le tonton de Justine de Premiers Baisers, c’est Framboisier !”, rappelle Steve.

« Un des mots-clés de notre enfance » « La disparition de Framboisier est une immense tristesse pour nous, grands enfants du Club Dorothée« , écrivait dimanche l’animatrice Cécile de Ménibus, sur Twitter, dans un registre identique à des milliers d’autres hommages en 140 signes. Si les internautes ont aussitôt réagi, parfois avant la confirmation apportée par l’entourage de Framboisier, c’est, explique Steve, parce que « Framboisier » est un des « mots-clés de notre enfance ».

« Si vous réunissez des trentenaires et qu’ils évoquent leur enfance, il y a des mots qui reviendront à tous les coups » explique le jeune homme. Et d’énumérer : Dorothée, Musclés, Corbier, Sangoku, Framboisier, Pas de pitié pour les croissants… Comme un Larousse de la nostalgie.

Source : Europe1

Article précedent

Les troubles auditifs ne touchent pas que les vieux

Article suivant

Transgenre incomprise, Leelah Alcorn, 17 ans, se suicide

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La mort de Framboisier touche toute une génération