ACTUS LOCALESCULTURE

La musique polynésienne perd Alphonse Vanfau

L’un des pionniers de la production musicale locale, Alphonse Vanfau, est décédé à l’âge de 74 ans des suites d’une grave maladie. Musiciens et producteurs hors pair, on lui doit notamment le succès de Barthélémy ou encore Te Ava Piti.

Né le 22 février 1942, Alphonse Vanfau s’est très vite passionné pour la musique. C’est avec son accordéon qu’il commence en animant les soirées de l’hôtel Maeva Beach. De musiciens à producteurs il n’y a qu’un pas, qu’Alphonse Vanfau franchi dans les années 60 en créant le « Studio Alphonse ». Le mélomane contribue alors à l’âge d’or la production musicale locale en produisant dès 1975  le chanteur Barthélémy. S’en suit une flopée d’artistes phares de la musique locale et kaina : Te Ava Piti, Hinano, Théo Sulpice ou encore Maohi Dream. Avant de prendre sa retraite dans les années 2000, Alphonse Vanfau a été à la tête de la Société polynésienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique. Ce grand monsieur de la musique polynésienne s’est éteins à l’âge de 74 ans. Le ministre de la culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a adressé ses condoléances à la famille en évoquant « un des témoins d’une époque florissante ». Le président de l’assemblée de Polynésie, Marcel Tuihani, évoque quand à lui « une perte pour le monde de la musique polynésienne car il s’était investi durant des décennies dans la promotion  de  la musique et la défense des intérêts des artistes ».

Article précedent

De l’espoir pour les kitesurfeurs de Moorea

Article suivant

Brexit: le Japon, victime collatérale via l'envolée du yen

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La musique polynésienne perd Alphonse Vanfau