ACTUS LOCALESPOLITIQUE

La pétition commune Tavini-EPM-193 est lancée

La pétition contre les essais nucléaires annoncée par le Tavini début décembre a commencé à circuler au moins en version tahitienne. Il s’agit en fait d’une pétition commune du Tavini, de l’Eglise protestante maohi et de l’association 193 dont les signatures seront adressées à l’ONU l’année prochaine.

Annoncée le 2 décembre dernier lors d’un comité directeur élargi du Tavini Huiraatira, la pétition relative à la plainte pour « crime contre l’humanité » lors des essais nucléaires réalisés en Polynésie française entre 1966 et 1996 a commencé à circuler depuis mardi. Au moins dans sa version en reo tahiti.

Ce qui a pris autant de temps pour rédiger cette pétition ? Les discussions entre ses trois différents auteurs : le Tavini Huiraatira, l’Eglise protestante maohi et l’association 193. La pétition rassemble en effet les demandes des trois entités : la communication faîte par le Tavini à l’ONU sur le dépôt d’une plainte pour crime contre l’humanité devant la cour pénale internationale, la demande de l’Eglise protestante maohi auprès de l’ONU d’une enquête sur les conséquences des essais nucléaires et la demande d’un référendum sur les conséquences des essais nucléaires de l’association 193. La pétition demande également de respecter la réinscription de la Polynésie française, depuis 2013, sur la liste des territoires non autonome de l’ONU.

Selon le Tavini, cette pétition va maintenant circuler en Polynésie, mais aussi dans le Pacifique et ailleurs dans le monde pour ensuite être déposée devant l’ONU l’année prochaine.

Article précedent

Insultes et menaces au conseil municipal de Papara

Article suivant

Un câble sous-marin haut-débit à l’étude aux Australes

1 Commentaire

  1. maraamu
    19 décembre 2018 à 19h35 — Répondre

    J’attends la traduction en anglais et en français parce que ce sont les seules langues que j’ai apprises en Polynésie. J’ai bien été à l’école du dimanche (ha’api’ira’a tapati) mais j’ai pas trop accroché car on parlait pas tahitien à la maison et je n’étais pas satisfait d’apprendre par coeur des versets de la bible.
    Il pourrait ajouter dans leur pétition l’épisode d’interdiction d’utiliser le tahitien à l’école.

Répondre à maraamu Annuler la réponse.

PARTAGER

La pétition commune Tavini-EPM-193 est lancée