ENVIRONNEMENTNON CLASSÉ

La pollution « fortement dissoute » au large de Arue

Le Haut-commissariat a fait un point lundi après-midi sur la pollution d’un navire étranger constatée dimanche au large de Arue. Les autorités rassurent en affirmant que la pollution est « fortement dissoute et diluée » et qu’elle ne « nécessite pas de moyens antipollution en mer ».

Via un communiqué, le Haut-commissariat a fait le point lundi après-midi sur la pollution constatée dimanche au large de Arue. Une trace de pollution dans le sillage d’un navire de pêche taïwanais, le longliner de 40 mètres  Xin Shi Ji 203, avait en effet été constatée par deux vols commerciaux. Informé, le JRCC Tahiti avait dépêché la brigade nautique de la gendarmerie qui avait en effet constaté une pollution, sans pouvoir encore en déterminer la nature exacte. Un vol de relocalisation et évaluation a eu lieu lundi matin par l’hélicoptère Dauphin avec à son bord un conseiller antipollution de la base navale de Papeete.

« Les recherches aériennes révèlent que la pollution s’est très fortement dissoute et diluée, avec la présence d’algues et de végétaux, à la dérive sous l’effet de la houle et du vent » indique le Haut-commissariat. Aucune trace n’a été découverte non plus sur les côtés inspectées par les pompiers entre Papeete et Mahina. De nouveaux prélèvements ont été réalisés lundi matin par la gendarmerie pour « une évaluation complémentaire ». Enfin, « les éléments constatés en mer aujourd’hui ne nécessitent pas la mise en œuvre de moyens de lutte antipollution en mer ».

À noter que le navire taïwanais sortait juste de quelques jours de carénage au port de Papeete. Une enquête judiciaire, ouverte par le parquet de Papeete et conduite par la gendarmerie, est toujours en cours.

 

 

 

Article précedent

FDI 2019 | Retour sur les bénévoles et la restauration !

Article suivant

« L’état royal reconnu par Dieu » célèbre le code Pomare

1 Commentaire

  1. maraamu
    14 mai 2019 à 13h04 — Répondre

    La brigade nautique de la gendarmerie a-t-elle pris des échantillons dans le sillage de ce navire de pêche? Si oui, ou seront analysés ces échantillons?
    La brigade nautique de la gendarmerie l’a-t-elle accosté pour demander des explications au capitaine du navire?

Répondre à maraamu Annuler la réponse.

PARTAGER

La pollution « fortement dissoute » au large de Arue