ACTUS LOCALESENVIRONNEMENT

La pollution lumineuse fait tomber les pétrels

La saison des pétrels vient à peine de commencer et l’association Manu recense déjà plusieurs appels suite la chute de ces oiseaux marins victimes de l’éclairage du littoral. 82 spécimens ont ainsi été sauvés depuis le début de l’année. La société d’ornithologie de Polynésie a mis en place un numéro à contacter en cas de découverte d’un oiseau en difficulté : le 87 222799.

Depuis 2012, l’association « SOP Manu » appelle la population à être vigilante quant aux oiseaux qui pourraient avoir du mal à prendre leur envol, tout particulièrement les pétrels. 2016 n’y échappe pas, la saison a bien commencé. Il a été en effet observé ces dernières années que les oiseaux prenaient leur envol pendant la nuit et se dirigeaient grâce aux reflets de la lune et des étoiles sur le lagon. Malheureusement pour eux l’urbanisation du littoral est venue rajouter une pollution lumineuse, qui perturbe les pétrels et provoque leur chute comme l’explique la secrétaire au conseil d’administration de l’association, Monique Franc de Ferrière.

Le réseau a déjà sauvé 82 pétrels depuis le début de l’année considéré comme « basse saison » et prévoit une augmentation du nombre de signalements ces trois prochains mois avant de connaître un pic au mois de septembre et enfin, une accalmie jusqu’à l’année prochaine. En effet, l’association n’est pas en mesure de faire éteindre l’éclairage public pendant la nuit et donc ne peut pas prévenir, mais seulement guérir.

Que faire si l’on trouve un oiseau ?

« La première consigne c’est de le mettre dans un carton percé de quelques trous pour qu’il puisse bien respirer, au calme, à l’abri des prédateurs, de la chaleur et de la lumière » explique Monique Franc de Ferrière. Il faut également éviter de jouer avec l’oiseau ou de le manipuler. Le plus important est de rapidement prévenir l’association Manu qui prendra en charge l’oiseau en difficulté et procèdera à son relâché. Un numéro spécial a été mis en place pour tous signalements. Il s’agit du 87 222 799. Il est également possible de contacter les sauveteurs sur la page Facebook « Manu-SOP » ou sur le site internet de l’association www.manu.pf.

Article précedent

Bourez au repêchage de la J-Bay Open

Article suivant

Des terres domaniales pour reloger les sinistrés de la côte Est

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La pollution lumineuse fait tomber les pétrels