ACTUS LOCALESECONOMIESOCIÉTÉTOURISME

La Polynésie est certifiée « Safe Travels by WTTC »

Ça y est, c’est fait ! La Polynésie française est officiellement certifiée « Safe Travels by WTTC ». « Un atout supplémentaire » pour Jean-Marc Mocellin, directeur général de Tahiti Tourisme et un bon moyen de rassurer nos partenaires et visiteurs pour la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau.

Après l’Australie, la Nouvelle-Zélande, Fidji, Guam et Hawaii, la Polynésie française devient une nouvelle destination du Pacifique à être certifiée « Safe Travels by WTTC ». La destination Tahiti et ses îles rejoint ainsi la liste des 250 destinations labellisées.

Ce label a été développé pour optimiser les efforts de relance du tourisme en rétablissant la confiance des voyageurs et en garantissant une approche coordonnée des secteurs public et privé mondiaux du voyage et du tourisme. Cette certification internationale « Safe Travels » est délivrée par le Conseil mondial du voyage et du tourisme (World Travel and Tourism Council – WTTC). C’est le premier label mondial de sécurité et d’hygiène au monde pour les voyages et le tourisme, conçu spécifiquement pour lutter contre le Covid-19 et autres situations sanitaires similaires.

safe travels logo

Le dossier de certification consistait en la présentation des conditions d’entrée et de séjour en Polynésie française, des protocoles applicables par secteur d’activité, ainsi que des actions de sensibilisation et promotion des gestes barrières et recommandations sanitaires.

Tahiti Tourisme sera le garant de l’utilisation du label. Ainsi les professionnels qui souhaitent recevoir cette reconnaissance mondiale pourront en faire la demande au groupement. Pour Jean-Marc Mocellin, directeur général de Tahiti Tourisme, c’est un atout supplémentaire pour la destination qui s’est distinguée avec son protocole avant-gardiste et cela permettra de valoriser nos prestataires touristiques qui se sont engagés dans cette démarche dès le début de cette crise. Pour la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, cette reconnaissance de nos efforts par un organisme mondial reconnu rassure nos partenaires et visiteurs. Par ailleurs, l’exemple de la Polynésie française ainsi que les actions de sensibilisation et promotion des recommandations sanitaires ont été saluées par la WTTC ainsi que l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) lors d’une visioconférence qui s’est tenue le 31 mars dernier à Suva.

Des conférences pour les professionnels du tourisme pour préparer la reprise

Un partenariat fort avec les professionnels du tourisme reste nécessaire pour réussir cette reprise dans les meilleures conditions possibles est-il indiqué dans le compte-rendu du conseil des ministres de ce mercredi. Dans cette perspective, un accompagnement est de nouveau proposé, en faveur des professionnels de l’industrie touristique, toutes filières confondues, afin de rappeler les dispositifs d’aide dont ils peuvent bénéficier, de présenter l’ensemble des outils et dispositifs mis en place pour assurer la sécurité sanitaire des visiteurs, des professionnels du tourisme et des populations. Il s’agit aussi de partager une liste de contacts et favoriser les actions collaboratives.

Des conférences en format court de 2 heures seront organisées tout au long du mois d’avril en présentiel à Tahiti, Moorea, Bora Bora, Raiatea, Tahaa, Huahine, Maupiti, Rangiroa, Tikehau, Fakarava ; et en visio-conférence pour les autres îles, permettant ainsi de capter tous les professionnels du tourisme et de rompre avec l’isolement des archipels éloignés. Les participants, sur la base du volontariat, seront les professionnels du tourisme, les comités du tourisme, les élus communaux, les référents sanitaires et les associations.

Le programme de ces conférences comprend deux parties : la première rappelle les dispositifs d’aides existants (financiers, fiscaux, sociaux et promotionnels) et la deuxième porte sur la présentation de l’ensemble des outils & dispositifs mis en place pour assurer la sécurité sanitaire des visiteurs, des professionnels du tourisme, des populations (modalités d’entrée en Polynésie ; la plateforme ETIS, le livret sanitaire et les cahiers pratiques et les brigades sanitaires).

La participation du référent sanitaire de chaque commune est vivement souhaitée afin de créer une plateforme de rencontres entre les professionnels du tourisme et les brigades sanitaires. Cette plateforme permettra de multiplier les actions collaboratives et de multiplier les actions de prévention et de sécurité sanitaire dans chaque île.

Avec communiqué

 

Article précedent

Une journée FOOTBALL avec la commune de Papara !

Article suivant

L'État devrait participer à la recapitalisation d'Air Tahiti Nui

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

La Polynésie est certifiée « Safe Travels by WTTC »