ACTUS LOCALESSOCIAL

La Polynésie non-adaptée aux non-voyants

Mata Hotu

L’association des non-voyants et malvoyants de Polynésie fait peau neuve sous le nom de Mata Hotu-Voir Ensemble. À l’occasion de la Marche Nationale pour la Vue, l’association organise une marche à l’aveugle le dimanche 12 juin de 14 heures à 17 heures sur le front de mer. L’objectif est de sensibiliser la population aux problèmes quotidiens rencontrés par les non-voyants et malvoyants.

Après plusieurs années sans actions, l’association 6ème Sens reprend du service sous le nom de Mata Hotu-Voir Ensemble. Avec plus de 400 non-voyants ou malvoyants recensés par les affaires sociales, les problématiques de ce handicap sont rarement évoquées en Polynésie. Mata Hotu profite de la Marche Nationale pour la Vue organisée par l’association Information Recherche Rétinite Pigmentaire pour inviter la population et les autorités à se mettre dans la peau d’un non-voyant. Le dimanche 12 juin de 14 à 17 heures, les voyants sont invités à se bander les yeux et à se laisser guider par un non-voyant de la place Vaiete au rond-point de l’avenue Pouvanaa. Trop d’obstacles, trop peu de feux sonores, peu de bandes marquées au sol… La ville de Papeete n’est pas du tout adaptée à des non-voyants ou malvoyants se promenant seuls. La plupart des non-voyants et malvoyants ne peuvent donc pas être autonomes. Pour l’association, le manque d’autonomie est un facteur d’exclusion et de discrimination. Qu’il s’agisse du transport, de se mouvoir ou simplement de faire ses courses, c’est toujours un parcours du combattant pour les non-voyants, comme le raconte une des membres de l’association, Rainui Poursin.

L’association fait peau neuve

En 2008, l’association 6ème Sens a cessé de percevoir des subventions suite à son inactivité. En 2014, certains membres, dont le président actuel de l’association, Diégo Tetihia, ont repris en main l’association. Un dossier de demande de subvention avec un projet d’actions sur cinq ans a été déposé en mars dernier aux affaires sociales. L’association Mata Hotu souhaite réunir le plus de non-voyants possibles et leur offrir un panel de formations sur les gestes quotidiens, des conseils administratifs ou encore des formations professionnelles.

Article précedent

Le voleur ne changeait pas ses habitudes

Article suivant

Tatauroscope du vendredi 03 juin 2016

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La Polynésie non-adaptée aux non-voyants