ACTUS LOCALESEDUCATION

La promotion « Sonia Aline » fait sa rentrée à l’ECT

©Cédric Valax

©Cédric Valax

Les étudiants de 1ère année de l’école de commerce de Tahiti (ECT) se sont réunis lundi matin à la CCISM pour leur séminaire d’intégration. Objectif, créer de la cohésion dans le groupe en réalisant un défi en entreprise avant même les premiers cours. Un défi en partenariat avec Radio 1 dont la directrice générale, Sonia Aline, est la marraine de cette promotion 2015-2017.

Les choses sérieuses ont commencé lundi pour les étudiants de la nouvelle promotion de l’École de commerce de Tahiti, réunis dans le hall de la Chambre de commerce d’industrie des services et des métiers (CCISM) pour leur séminaire d’intégration. Un événement majeur dans la vie des étudiants de l’ECT puisque ce séminaire d’une semaine a pour principal objectif de créer un sentiment de cohésion de groupe grâce à un défi à relever. Un défi en entreprise avant même les premiers cours, comme l’explique Marko Gabou, le responsable des études de l’ECT.

Et ce défi, c’est avec Radio 1 que les étudiants vont le relever. Ce n’est pas un hasard puisque la station est la marraine de cette promotion « Sonia Aline », du nom de la directrice générale de Radio 1. Épaules par des étudiants en deuxième année, les étudiants vont devoir traiter trois sujets en collaboration avec la rédaction su la base de trois thèmes : les jeunes et l’entreprenariat, les jeunes et la culture et les jeunes et la politique. Les résultats de leurs reportages seront diffusés dans nos éditions de vendredi. Une autre équipe de la promotion sera chargée de filmer toute cette aventure et d’en réaliser un film, lui aussi diffusé vendredi dans le hall de la CCISM.

Article précedent

"Quelles puissances convoitent l'Océanie ?"

Article suivant

Un nouveau virus géant découvert dans les sols gelés de Sibérie

1 Commentaire

  1. 8 septembre 2015 à 8h13 — Répondre

    Bravo a Radio1 et à sa directrice qui a été choisie pour être marraine de la promotion actuelle d’étudiants à l’ECT.

    Ce choix est certainement mieux inspiré que celui fait pour la promotion 2012 pour laquelle M. Hervé Dubost-Martin, alors PDG de l’EDT, avait été choisi comme parrain.

    Choisir comme parrain un dirigeant à l’origine de tarifs de l’électricité abusifs et annulés par la Justice qui a constaté que les clauses tarifaires étaient « non objectives, non rationnelles, non transparentes et procurent au délégataire de service une marge au-delà du raisonnable » était pour le moins malheureux. Je souhaite très sincèrement que cela ne portent pas malheur aux futurs cadres issus de l’ECT en 2015 et que ceux-ci sauront faire preuve dans leur carrière d’une éthique irréprochable.

Laisser un commentaire

PARTAGER

La promotion « Sonia Aline » fait sa rentrée à l’ECT