ACTUS LOCALESJUSTICE

Relaxe confirmée pour Moana Greig et Joseph Kaiha

La cour d’appel de Papeete a confirmé mardi matin la relaxe prononcée en première instance au bénéfice de l’ancien ministre de l’Education, Moana Greig, et du maire de Ua Pou, Joseph Kaiha, dans l’affaire de la dispense d’enseignement accordée au tavana entre 2010 et 2013.

La cour d’appel de Papeete a confirmé mardi matin « dans toutes ses dispositions » le jugement de relaxe prononcé le 6 juin dernier au bénéfice de l’ancien ministre de l’Education, Moana Greig, et du maire de Ua Pou, Joseph Kaiha. La cour a donc estimé qu’il n’y avait pas eu « détournement de fonds publics » lors de l’attribution d’une dispense d’enseignement au tavana marquisien, également instituteur, entre 2010 et 2013. Une dispense d’enseignement motivée par une « mission » que l’élu n’a jamais réalisée, ou du moins dont il n’a jamais pu prouver l’existence.

Le parquet y voyait un « arrangement politique » entre le ministre et le tavana. Le tribunal correctionnel, et la cour d’appel, n’y ont vu qu’un problème d’efficience professionnelle ne relevant pas du pénal. Notons que l’affaire n’est pas définitivement terminée. Le parquet peut encore former un pourvoi en cassation.

Article précedent

Sandra Faraire obtient encore le renvoi de son procès

Article suivant

JOURNAL DE 7:30 LE 03/11/2017

2 Commentaires

  1. Iritahua
    3 novembre 2017 à 6h04 — Répondre

    Ils ont bien appris leurs leçons auprès de leur gourou. Tous ces gens deviennent in condamnables au vu de la justice.

  2. vetea
    3 novembre 2017 à 9h14 — Répondre

    justice pourrie pour ripoux.

Répondre à vetea Annuler la réponse.

PARTAGER

Relaxe confirmée pour Moana Greig et Joseph Kaiha