AFPINTERNATIONAL

La Russie inaugure son vaste centre orthodoxe à Paris, sans Poutine

Paris (AFP) – Le « centre spirituel et culturel orthodoxe » russe, surplombé par les cinq bulbes dorés de sa cathédrale, a été inauguré mercredi à Paris par le ministre russe de la Culture, en présence de responsables politiques français mais sans Vladimir Poutine.

Le président russe, qui avait annulé la semaine dernière sa visite prévue de longue date, en pleine brouille entre Paris et Moscou sur la Syrie, a transmis un message lu par son ministre de la Culture, disant que ce centre est « le témoignage de la solidité des relations bilatérales franco-russes ».

Dans un communiqué, Vladimir Poutine a salué en ce centre un « témoignage visible des liens culturels et humains franco-russes » et un symbole du « désir des peuples de nos deux pays pour un dialogue et une coopération constructifs ». Le président russe, qui a qualifié la réalisation du projet de « très difficile », a néanmoins remercié les autorités françaises pour leur « soutien continu ».

Le centre a été inauguré par le ministre russe de la Culture Vladimir Medinsky et l’ambassadeur de Russie à Paris, Alexandre Orlov.

Côté français étaient notamment présents le secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen, la maire de Paris Anne Hidalgo, la maire du VIIe arrondissement Rachida Dati et le député apparenté Front national Gilbert Collard.

Le patriarche de Moscou et de toute la Russie, Kirill, absent, était représenté par Mgr Antoine, évêque de Bogorod.

Le centre orthodoxe, vaste complexe aux bulbes dorés dominant la Seine, a été dessiné par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. Il est situé quai Branly, sur la rive gauche de la Seine, entre la Tour Eiffel et les Invalides.

Outre l’église, qui ne sera dotée de son iconostase (cloison intérieure revêtue d’icônes) et de ses fresques permanentes qu’en 2017, l’édifice comprend un centre culturel (librairie, salles d’exposition et cafétéria), une maison paroissiale comportant un auditorium de 200 places et des appartements, les bureaux du service culturel de l’ambassade de Russie, et une école bilingue franco-russe.

Le "centre spirituel et culturel orthodoxe" russe, surplombé par les cinq bulbes dorés de sa grande cathédrale, le 12 octobre 2016 à Paris. © AFP

© AFP/Archives PATRICK KOVARIK
Le « centre spirituel et culturel orthodoxe » russe, surplombé par les cinq bulbes dorés de sa grande cathédrale, le 12 octobre 2016 à Paris

9b64883883196129febae04835e7e5672c0abe8c-2
Article précedent

Djenah, 4 mois, enlevée par son père, retrouvée en bonne santé

618d8e3dad1b11030041dbbde3d6f4e6e470118a-1
Article suivant

Les Français "fiers" de leur pays, mais pessimistes pour leur avenir

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La Russie inaugure son vaste centre orthodoxe à Paris, sans Poutine