ACTUS LOCALESÉVÉNEMENT

« La science est une lanceuse d’alerte »

©Natan Decarrière

Les conférences se déroulent dans la salle J.Teariki près des jardins de l’Assemblée à Papeete.

Le mot « science » fait souvent à lui seul d’effet d’un repoussoir. Le scientifique serait isolé dans un laboratoire, sans trop savoir ce qu’il cherche et avec peu de résultats… La 26ème édition de la Fête de la science, organisée du 11 au 13 octobre au fenua, a pour objectif de provoquer le rapprochement entre le monde souvent méconnu de la science et la population. Le public pourra ainsi se rendre compte que sa participation et ses actions sont indispensables aux progrès de la science et à l’amélioration de son quotidien.

La Fête de la science est un événement de partage des connaissances scientifiques. Pour l’occasion, la conférencière et philosophe des sciences à la Sorbonne Bernadette-Bensaude-Vincent, a fait le voyage depuis Paris pour inviter le public à s’interroger sur la science et la recherche. Selon elle, si les progrès réalisés grâce à la science sont indéniables, cette même science n’a pas vocation à régler tous les problèmes.

En dehors des conférences, de nombreux ateliers, animés par des chercheurs mais aussi par des élèves, sont proposés. Il est ainsi possible de découvrir comment les drones placent des appâts pour lutter contre les fourmis de feu, ou comprendre comment une bactérie peut être utilisée pour détruire les moustiques. La priorité des organisateurs est d’éveiller les consciences pour mettre en lumière l’intérêt quotidien des travaux scientifiques. Régis Plichart, directeur de Proscience en Polynésie, qualifie la science de lanceuse d’alerte, indispensable au développement et l’amélioration de la société.

La science ne saurait exister sans la contribution des citoyens. Les experts scientifiques ne sont pas présents partout en Polynésie et ont besoin des savoirs locaux pour progresser dans leurs recherches, notamment sur la bio-diversité et la sauvegarde de l’environnement. Les citoyens sont de plus en plus sollicités pour réfléchir et participer aux recherches, à travers des enquêtes, des questionnaires et même des tests médicaux. Et si la science, devenait le meilleur ami de l’homme ?

 

Article précedent

Des Tahitiens énergisent Red Bull Va'a, et alors ? - Edito 10/10/2017

Article suivant

Une après-midi dans la peau d’un non-voyant

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« La science est une lanceuse d’alerte »