ACTUS LOCALESECONOMIE

La SEM des éoliennes de Makemo liquidée

La société d’économie mixte (SEM) Te Mau Ito Api, qui gère la production, le transport et la distribution d’électricité sur l’atoll de Makemo, a été placée lundi en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Papeete. Avant de trouver une solution pérenne, le Pays va reprendre en urgence la distribution d’électricité sur l’atoll.

Treize ans après sa création, la société d’économie mixte (SEM) Te Mau Ito Api a été placée en liquidation judiciaire lundi par le tribunal mixte de commerce de Papeete, comme l’ont révélé mardi nos confrères de Tahiti Infos. Le plan de continuation présenté en novembre dernier, pendant la période d’observation du redressement judiciaire, n’a pas pu être mis en place.

Détenue par la Sedep de Dominique Auroy et par le Pays (66%), la société en charge de la « production, du transport et de la distribution » de l’électricité sur l’atoll de Makemo a été un véritable fiasco technologique et financier.

Des éoliennes qui n’ont presque jamais fonctionné

A l’origine, la centrale hybride devait fournir de l’électricité grâce à un mix énergétique thermique/éolien. Les éoliennes défiscalisées n’ont fonctionné qu’entre 2008 et 2009, avant un premier conflit avec la mairie de Makemo qui a refusé la pose de compteurs électriques. Depuis, les éoliennes sont à terre, faute d’entretien, et des groupes électrogène assurent l’activité, structurellement déficitaire, de la SEM.

Après une avance en compte courant consentie par le Pays en 2013, mais jamais remboursée, le gouvernement a annoncé dès 2016 la perspective d’une dissolution de Te Mau Ito Api. La société a finalement été placée en redressement judiciaire en 2017 et vient d’être liquidée.

Le Pays reprend la main en urgence

Dès mercredi matin, le Pays va reprendre en urgence et de façon provisoire l’exploitation des groupes électrogènes de la SEM avec les deux désormais ex-employés de Te Mau Ito Api. L’objectif étant de trouver rapidement une nouvelle solution pour la production et la distribution de l’électricité sur place.

Article précedent

Un adolescent de 14 ans tué par un chauffard à Papara

Article suivant

Un texte sur la protection de l’emploi local avant la fin 2019

1 Commentaire

  1. Iritahua
    30 janvier 2019 à 7h26 — Répondre

    Les éoliennes n’avaient jamais fonctionné, elles ont enrichies les promoteurs, toujours les même du Tamaraa NUI.

Laisser un commentaire

PARTAGER

La SEM des éoliennes de Makemo liquidée