INTERNATIONAL

La situation en Syrie "se détériore", affirme l'armée russe

Moscou (AFP) – La situation en Syrie « se détériore » avec plus de 50 attaques contre les forces syriennes et les civiles en 24 heures, a affirmé samedi l’armée russe, en rejetant sur les Etats-Unis la responsabilité d’un éventuel échec de la trêve en vigueur depuis lundi soir.

« La situation en Syrie se détériore », a déclaré le chef du Centre russe de coordination en Syrie, Vladimir Savtchenko, via une séance de vidéo-conférence avec l’état-major russe.

« C’est surtout visible dans les provinces d’Alep et de Hama, où des régiments de l’opposition profitent de la trêve pour se regrouper et remplir les stocks de munitions et d’armements et s’apprêtent à lancer une offensive afin de s’emparer de nouveaux territoires », a-t-il ajouté.

Quelques « 55 cas de tirs visant les positions des forces gouvernementales et de la milice populaire, ainsi que sur les civiles ont été enregistrés », selon le général Savtchenko.

Rien qu’au cours des dernières 24 heures, « 12 civils, parmi lesquels deux enfants, ont été tués et plus de 40 personnes ont été blessées », a-t-il affirmé, en ajoutant qu’une volontaire de l’antenne syrienne du Croissant Rouge avait également péri dans une « attaque de mortier » lancée par des rebelles.  

La Russie a de nouveau accusé les Etats-Unis de ne pas remplir leurs engagements dans le cadre d’un accord sur le cessez-le-feu en Syrie, annoncé par Russes et Américains le 9 septembre à Genève, en affirmant que Washington serait « responsable » en cas d’échec de la trêve en vigueur depuis lundi soir dans ce pays.

« Si la partie américaine ne prend pas de mesures appropriées pour remplir ses engagements dans le cadre de l’accord obtenu le 9 septembre, les Etats-Unis seront entièrement responsables de l’échec du cessez-le-feu sur le territoire syrien », a déclaré le général Viktor Poznikhir, de l’état-major russe, lors d’un briefing.

Selon lui, « seules les parties russe et syrienne remplissent entièrement leurs engagements », alors que les « Etats-Unis et les soi-disant opposants modérés (…) n’en ont rempli aucun » dans le cadre de cet accord négocié par Moscou et Washington.

La Russie insiste notamment que les Etats-Unis remplissent leur engagement de faire en sorte que l’opposition modérée se distancie de l’Etat islamique (EI) et du Fateh al-Cham (ex-Front al-Nosra) pour faciliter les frappes aériennes contre ces groupes jihadistes.

« Sans cela, il est impossible d’assurer le cessez-le-feu en Syrie », a souligné le général Poznikhir.

Un convoi de soldats turcs à la frontière avec la Syrie, le 2 septembre 2016 à Jarablos. © AFP

© AFP/Archives BULENT KILIC
Un convoi de soldats turcs à la frontière avec la Syrie, le 2 septembre 2016 à Jarablos

Article précedent

Le militant SUD blessé à l'oeil lors de la manifestation du 15 a porté plainte

Article suivant

Allemagne : grandes manifestations contre le traité de libre-échange transatlantique

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La situation en Syrie "se détériore", affirme l'armée russe