INTERNATIONAL

La vallée de l'Arve entre dans son deuxième mois de pic de pollution

Lyon (AFP) – La vallée de l’Arve, qui mène au Mont-Blanc en Haute-Savoie, entame ce vendredi son deuxième mois d’alerte pollution, un épisode « exceptionnel par sa durée », selon Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, l’organisme chargé de surveiller la qualité de l’air.

« Cela fait un mois jour pour jour que la vallée de l’Arve est en alerte pollution. C’est un épisode exceptionnel par sa durée, moins par son intensité », explique à l’AFP Florence Troude, ingénieure à Atmo.

« Il y a un très gros anticyclone sur l’ensemble de la région, avec une masse d’air très stable qui ne permet pas la dispersion des polluants, notamment dans la vallée de l’Arve ».

« Météo-France prévoit encore une grande stabilité atmosphérique dans les jours qui viennent, ce qui n’est pas une bonne nouvelle. En revanche, une perturbation pourrait arriver dans la nuit de lundi à mardi, ce qui serait de bon augure », poursuit cette spécialiste.

Très habitée, industrialisée et traversée par d’importants axes de circulation, la vallée de l’Arve est particulièrement sensible à la pollution parce qu’elle concentre dans un espace étroit de nombreuses activités et les émissions polluantes qui en résultent. 

S’étendant entre Annemasse et Chamonix, la vallée compte 155.000 habitants permanents dont 40.000 résident dans la basse vallée, la plus touchée par la pollution.

Le problème est bien l’accumulation des particules. « Dans les territoires de montagne, fragiles, il faudrait émettre beaucoup moins (au quotidien) car il faut pouvoir tenir sur des anticyclones aussi longs », résumait récemment Marie-Blanche Personnaz, directrice générale d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes.

« En cette période de vacances scolaires, il y a moins de trafic routier dans les grandes agglomérations de la région mais toujours du trafic, et même plus de circulation, dans les vallées », souligne encore Florence Troude. 

Mais, selon les relevés d’Atmo, lors des pics de pollution, les particules proviennent pour 70 à 80% du chauffage au bois, contre environ 60% en temps normal.

Le Plan de protection de l’atmosphère (PPA) de la vallée de l’Arve (41 communes) prévoit, depuis 2013, une aide forfaitaire de 1.000 euros pour tout particulier s’équipant d’un appareil de chauffage au bois très performant.

Avec la pollution, les activités sportives en plein air sont déconseillées. La vitesse reste abaissée de 20 km/h sur les axes routiers.

La vallée de l'Arve, qui mène au Mont-Blanc en Haute-Savoie, le 7 janvier 2015 à Saint-Gervais. © AFP

© AFP JEAN-PIERRE CLATOT
La vallée de l’Arve, qui mène au Mont-Blanc en Haute-Savoie, le 7 janvier 2015 à Saint-Gervais

Article précedent

2016, très bon cru pour la fréquentation des salles obscures

Article suivant

Syrie: cessez-le-feu en vigueur, malgré quelques affrontements

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La vallée de l'Arve entre dans son deuxième mois de pic de pollution