INTERNATIONAL

La vie de retour au Bataclan avec Sting, un an après les attentats

Paris (AFP) – La musique avant les commémorations : un an après l’attaque de jihadistes qui a fait 90 morts au Bataclan, la salle parisienne revient à la vie samedi soir avec un concert de Sting, à la veille des cérémonies d’hommage aux victimes des attentats du 13 novembre.

« C’est important que (la salle) redémarre, que ça reste un lieu de concerts après ce qui s’est passé », a estimé le chanteur britannique dans le Parisien, samedi, dans un entretien réalisé avant l’officialisation de sa venue au Bataclan. 

Après la minute silencieuse observée au Stade de France, vendredi juste avant le match France-Suède, le recueillement se poursuivra dimanche matin. 

Aux côtés des familles des victimes, François Hollande, la maire de Paris Anne Hidalgo et le maire de Saint-Denis Didier Paillard se rendront sur chacun des lieux touchés par les pires attentats survenus en France, qui ont fait au total 130 morts.

Mais la musique, entre-temps, aura pu de nouveau résonner fort dans le Bataclan, avec ce concert de Sting. L’ancien leader de Police est attendu sur scène à 21H00, pour un court set d’une heure, au cours duquel il devrait prononcer quelques mots en français.

La salle, dont la capacité maximale est de 1.497 personnes, affiche complet, avec un grand nombre d’invités. Essentiellement les familles des victimes et une poignée d’officiels, dont la ministre de la Culture Audrey Azoulay.

– ‘Un maximum de bruit’ –

La réouverture du Bataclan, « c’est presque une reconquête d’un espace par la musique, par la fête, contre les forces de mort », confiait cette semaine Georges Salines, le président de l’association de victimes « 13 novembre: Fraternité et Vérité », qui doit se rendre au concert samedi soir. Sa fille Lola y a trouvé la mort.

« Le Bataclan qui rouvre, c’est aussi un beau message car la vie continue », a souligné sur Europe 1 la secrétaire d’Etat à l’aide aux victimes Juliette Méadel, qui sera également présente.

Un ample dispositif de sécurité a été mis en place par la préfecture de police avec passage des démineurs, pré-filtrage et filtrage.

« J’avais fondamentalement besoin que quelque chose se passe avant dimanche, a expliqué à l’AFP Jules Frutos, codirecteur de la célèbre salle parisienne, inaugurée en 1865. Démarrer avec des cérémonies devant le Bataclan et après de la musique, ça ne m’allait pas du tout, du tout. »

La présence d’une star du calibre de Sting traduit la volonté de « faire un maximum de bruit », selon Jérôme Langlet, le patron de la branche Lagardère Live Entertainment, propriétaire de la salle. « Un an après les attentats, la France et le monde entier vont voir que le Bataclan revit. »

Sting, dont le nouvel album « 57th & 9th » est sorti vendredi, « a fait part d’un véritable désir », raconte Jules Frutos, saluant l’engagement de la star. Le chanteur de 65 ans avait donné au Bataclan un concert avec Police le 23 avril 1979, resté dans les annales.

La recette de ce premier concert sera reversée à deux associations de victimes: Life for Paris et 13 novembre: Fraternité et Vérité.

– Une salle refaite à neuf –

Pour cette renaissance, le Bataclan a été refait à l’identique en huit mois de travaux. Pour ne rien garder de cette nuit tragique, tout a été changé « du toit au plancher, de la peinture aux carrelages ».

Seul le hall d’entrée a été rendu plus lumineux qu’à l’origine. Et un « BATACLAN » en lettres rouges dansantes trône désormais sur la devanture.

Le concert, filmé, sera rediffusé dans la nuit de dimanche à lundi (à 00H55) par France 2 puis lundi soir (à 22H50) par France 4, ainsi que par TV5 Monde sur tous les continents. 

Samedi, une autre soirée spéciale en mémoire des attentats de Paris se déroulera à l’Institut du monde arabe à Paris, une Nuit de la poésie organisée de 19H00 jusqu’à 07H57 dimanche matin, heure du lever du soleil, en présence de poètes, musiciens et comédiens. 

Dimanche, l’heure sera aux commémorations, avec notamment le dévoilement d’une plaque sur la façade du Bataclan. Aux côtés des victimes, les membres du groupe Eagles of Death Metal, qui jouaient le soir du 13 novembre, devraient – discrètement – assister à la cérémonie.

Mercredi prochain, le Bataclan reprendra le cours de sa nouvelle vie, avec Pete Doherty, annoncé à guichets fermés, également jeudi. Suivront notamment Youssou Ndour, Marianne Faithfull, FFF, ou encore The Flaming Lips, d’ici le printemps. 

Policiers et agents de sécurité devant le Bataclan le 12 novembre 2016 à Paris. © AFP

© AFP PHILIPPE LOPEZ
Policiers et agents de sécurité devant le Bataclan le 12 novembre 2016 à Paris

55777c0407c8c16b0d6e736f3902e9b4ebb29de6
Article précedent

Trump aura du mal à "déchirer" l'accord sur le nucléaire iranien

d17402044bd417600ec6bbd8e98aea5282be0938-1
Article suivant

Pakistan: une bombe fait au moins 25 morts sur un site religieux

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La vie de retour au Bataclan avec Sting, un an après les attentats