ACTUS LOCALESÉCONOMIE

La zone industrielle de Faratea va enfin prendre vie

Neuf baux d’une durée de 2 à 25 ans, dans la zone industrielle de Faratea et dans les locaux des pôles alimentaires et mécaniques récemment inaugurés, ont été signé mardi en Polynésie, donnant un coup d’accélérateur important à la dynamisation de cette zone longtemps en sommeil, située sur la Presqu’île de Tahiti. Les précisions de notre partenaire Outremers 360°.

Le conseil d’administration de l’établissement public Grands Projets de Polynésie (G2P) s’est réuni ce mardi 27 juin. Présidé par Jordy Chan, ministre des Grands travaux et de l’Équipement, en charge des transports aériens, terrestres et maritimes, il a autorisé l’établissement à signer neuf baux d’une durée de 2 à 25 ans, dans la zone industrielle de Faratea et dans les locaux des pôles alimentaires et mécaniques récemment inaugurés, donnant un coup d’accélérateur important à la dynamisation de cette zone longtemps en sommeil.

La zone industrielle de Faratea, sur la presqu’île de Tahiti, couvre une superficie totale de 15 hectares et a été transférée en pleine propriété à l’établissement public en 2007. Le site a été aménagé et divisé en quarante-quatre parcelles d’environ 2000 m² chacune, constituant un lotissement fermé et sécurisé. Il dispose également d’un réseau hydraulique propre avec un système d’assainissement indépendant.

Si les parcelles nues n’ont pas suscité l’intérêt immédiat des investisseurs, ce n’est plus le cas aujourd’hui. L’engorgement des zones industrielles de la zone urbaine de Papeete conduit de nombreuses sociétés nouvelles ou en développement à s’intéresser à la Presqu’île de Tahiti et à son fort potentiel, et où les terrains sont à des prix accessibles. Le 15 juin dernier à Faratea, lors de l’inauguration des pôles alimentaires et mécaniques des entreprises, le ministre Jordy Chan avait rappelé le souhait du gouvernement d’encourager le développement de la zone dans l’objectif de faire de Taravao un second pôle d’activité.

Au total 7 sociétés et 1 service administratif vont pouvoir prochainement signer leur contrat de location avec G2P et lancer leurs activités. C’est le cas de la société SAS Tahitian Islander pour la location de 2 parcelles afin d’y construire un hangar pour son activité de distillerie. La société SARL Fenua Steel pourra signer un bail pour 5 parcelles afin d’y construire un hangar destiné à accueillir son activité de construction de bâtiments en acier mince galvanisé, en partenariat avec la société néo-zélandaise Blue Scope.

a

La société SARL Tahiti Oil Factory pourra louer 1 parcelle afin d’abriter son activité principale de fabrication de monoï d’appellation et d’origine contrôlée et occuper le hangar n°1 du pôle alimentaire pour y développer la transformation et le conditionnement du monoï. La société SARL Fenua Wood pourra implanter sur une parcelle ses activités de commerce et de valorisation du bois local, ainsi que la transformation des produits issus des chantiers et installer dans le hangar n°8 du pôle mécanique, les bureaux et le magasin de vente de bois de son activité de scierie et de transformation du bois local et des dérivés issus des chantiers.

La société SARL la Fromagerie de Tahiti aura la possibilité de développer son activité de fabrication de fromage et autres produits laitiers. La société SAS Tahiti Marine Biotech pourra installer une écloserie destinée à la valorisation de l’holothurie (concombre de mer) dans le hangar n°3 du pôle alimentaire. La société Vini Vini Mareyage pourra développer ses activités de préparation alimentaire en occupant le dernier hangar n°4 du pôle alimentaire. Enfin, la Direction de la santé a été autorisée à louer le hangar n°5 du pôle mécanique, d’une superficie de 148 m², afin d’y stocker des équipements le temps de la réhabilitation de l’hôpital de Taravao. Le bail est prévu le temps de la livraison du chantier du nouvel hôpital de Taravao.

Au total, les baux que G2P est autorisé à signer représentent 9 parcelles d’une superficie totale de 18114 m² de la zone industrielle, et 6 des 8 hangars des pôles alimentaires et mécaniques de Faratea. Le ministre des Grands travaux et de l’Équipement, chargé des transports aériens, terrestres et maritimes souhaite que ces signatures en entraînent de nouvelles. G2P a d’ores et déjà été approché pour d’autres projets. Ces signatures seront officiellement formalisées prochainement.

Article précedent

Pourquoi les Sud-Coréens ont tous rajeuni d'un an ou deux ans ?

Article suivant

Préavis de grève chez Air Tahiti Nui

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

La zone industrielle de Faratea va enfin prendre vie