ACTUS LOCALESJUSTICE

L’agresseur de la mamie sera jugé en novembre

© Radio 1

Le jeune homme de 28 ans, qui avait agressé une mamie de 70 ans chez elle à Pirae la semaine dernière, a été présenté lundi après-midi en comparution immédiate. Comme le prévoit la loi, il a demandé un délai pour préparer sa défense. Son avocat a également demandé une « expertise psychologique et psychiatrique » de son client.

Honorai Ama, 28 ans, a été présenté lundi après-midi en comparution immédiate pour répondre des faits de vols avec violence et tentative de meurtre. Dans la nuit du 10 au 11 août dernier, le jeune homme s’était introduit au domicile d’une grand-mère de 70 ans pour lui voler de l’argent. Surpris par la mamie, il l’avait alors frappé, étranglé et étouffé pour la faire taire. La septuagénaire s’en est sortie avec 30 jours d’ITT. Lundi après-midi, le prévenu a demandé un délai pour préparer sa défense. Son avocat, le bâtonnier Me Jacquet, a également demandé une expertise psychologique et psychiatrique pour démontrer que son client « est quelqu’un qui a dérapé ».

Le tribunal a décidé de renvoyer le procès au 6 novembre prochain. Le maintien en détention de l’agresseur a également été prononcé.

Une audience mouvementée

La présence d’une dizaine de membres de la famille de l’agresseur et de deux des fils de la victime a fait monter la pression dans la salle des pas perdus du tribunal. Des insultes et menaces ont été échangées avant l’intervention du procureur et de six agents de la DSP. Les deux familles cohabitent dans un quartier familial de Pirae. Selon Me Jacquet, au-delà de l’agression, c’est une histoire de terre qui oppose les deux familles depuis longtemps.

L’un des fils de la victime, venu spécialement des Tuamotu, affirme ne pas connaitre les différents qui opposaient sa mère à la famille du prévenu. Il souhaite simplement que la justice fasse son travail.

Avant de lever l’audience, le président du tribunal a rappelé à l’ordre les deux parties. « Je souhaite que les choses se calment dans le quartier, vous n’êtes pas là pour vous faire justice vous-même ».

Article précedent

Prendriez-vous un avion sans pilote ? - Edito 21/08/2017

Article suivant

Bus scolaires : L’éternel « flottement » de la rentrée

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’agresseur de la mamie sera jugé en novembre