ACTUS LOCALESJUSTICE

L’agresseur du papy décédé à Pirae risque la perpétuité

Au terme de sa garde à vue, le jeune homme de 21 ans suspecté d’être l’auteur de l’agression mortelle du papy de 83 ans à Pirae en décembre a « passé des aveux ». Une information judiciaire a été ouverte mercredi pour « vol avec violence ayant entraîné la mort ». Un crime passible de la réclusion à perpétuité.

Lundi, un jeune homme de 21 ans a été placé en garde à vue à la Direction de la sécurité publique (DSP) dans le cadre de l’enquête sur l’agression mortelle du papy de 83 ans le 21 décembre dernier sur les hauteurs de Aute 3 à Pirae. Une information révélée mardi par nos confrères de Tahiti Infos. Mercredi, au terme de 48 heures de garde à vue, le jeune homme a été déféré devant le parquet de Papeete. « Le jeune homme est passé aux aveux », a indiqué mercredi après-midi le procureur de la République de Papeete, Hervé Leroy. Le parquet a donc ouvert une information judiciaire pour « vol avec violence ayant entraîné la mort ». Une qualification pénale passible de la réclusion criminelle à perpétuité. Mercredi soir, le jeune homme, déjà condamné à deux reprises pour vols, devait s’expliquer devant le juge d’instruction et le juge des libertés et de la détention avait été saisi en vue d’un placement en détention provisoire à Nuutania…

Un coup de poing et deux coups de pied à la tête

A l’origine de ce tragique fait-divers, le jeune homme de 21 ans avait décidé d’aller cambrioler des maisons dans le lotissement Aute 3 à Pirae, le mercredi 21 décembre en pleine journée entre 11 et 14 heures. Après avoir volé du linge et du matériel audiovisuel dans une première maison, le voleur s’est attaqué à une deuxième habitation dans laquelle se trouvait la victime. En entendant aboyer le chien du voisin, l’octogénaire est sorti et tombé nez à nez avec le cambrioleur. Ce dernier a alors assené un violent coup de poing au visage de papy qui s’est effondré au sol. Le jeune voleur est rentré dans la maison. Il a dérobé une sacoche contenant un téléphone et des chéquiers. Puis il est ressorti pour constater que le papy reprenait ses esprits. Le voleur a alors donné deux nouveaux coups de pieds au visage du vieil homme, qui est retourné au sol. Complètement inanimé…

Découvert inconscient quelques heures plus tard par son épouse, le papy a été pris en charge aux urgence. Il souffrait de plusieurs lésions au visage, d’un traumatisme crânien et d’une vertèbre cervicale fracturée. Des lésions qui ont entraîné des complications et une opération quelques jours plus tard. Hélas, le papy n’a pas survécu à l’opération mené le 30 janvier… Pendant ce temps, les enquêteurs de la DSP ont remonté la trace du voleur en pistant le téléphone portable de la victime. Un téléphone découvert chez des receleurs qui détenaient également les chéquiers de la victime. Après auditions, les policiers ont retrouvé le voleur et l’ont placé en garde à vue lundi. « Il a indiqué qu’il avait pénétré dans la propriété pour voler le véhicule de la victime », a expliqué mercredi le procureur de la République. Interrogé par les enquêteurs, le jeune homme n’avait visiblement pas idée de la gravité de son acte…

Article précedent

Education : Le Tahoeraa ré-attaque, la ministre dément

Article suivant

Hébergement des sans-abri: "pas de places madame, rappelez demain"

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’agresseur du papy décédé à Pirae risque la perpétuité