ACTUS LOCALESJUSTICE

L’ancien tavana de Fakarava à la barre

 © Tahoeraa Huiraatira

© Tahoeraa Huiraatira

L’ancien tavana de Fakarava, Howard dit « Tutu » Vairaaroa, a été jugé mardi pour « prise illégale d’intérêts » par le tribunal correctionnel de Papeete. Le parquet a requis 6 mois de prison avec sursis, 3 millions de Fcfp d’amende et 2 ans d’inéligibilité à son encontre pour avoir fait payer la location de son appartement de Papeete par la commune de Fakarava. Le délibéré a été fixé au 26 janvier prochain.

Dans son rapport publié le 19 décembre 2014, la chambre territoriale des comptes avait insisté sur le problème de la résidence louée par l’ancien maire de Fakarava depuis 2008 à Tahiti. Une résidence dont le loyer était payé par la commune de Fakarava. La juridiction détaillait : « Un autre exemple du défaut d’information du conseil municipal et du non-respect du cadre de la délégation accordée est constitué par le bail de location non meublée signé par le maire le 1er juillet 2008 pour un logement rue du Régent Paraita à Papeete, logement qu’il occupait déjà depuis 2006 et pour lequel il restait débiteur d’une somme de 555 641 Fcfp. Les loyers restant impayés, la commune a été condamnée (…) à payer les loyers en retard depuis juillet 2008 plus divers frais pour un total de 4 936 669 Fcfp. (…) Ce dossier, exemplaire du défaut d’information du conseil municipal, fait donc désormais l’objet d’une procédure pénale. » Partie civile au procès, la commune de Fakarava a affirmé mardi que Howard Vairaaroa était loin d’être inexpérimenté et savait parfaitement que ce qu’il faisait était illégal. « Il n’est pas un jeune élu, il a été pendant plusieurs années premier adjoint au maire ». L’agence immobilière qui louait l’appartement s’est elle-aussi portée partie civile. Son avocat, Me Vincent Dubois, a donné lecture de certains témoignages démontrant que l’appartement « ne servait absolument pas à la commune de Fakarava » et qu’on y voyait souvent la fille du tavana… Pour Me Vincent Dubois « la location n’avait aucun objet public ».

Pour le parquet, le problème réside dans le fait que Howard Vairaaroa a participé au vote de la délibération de la commune permettant la prise en charge du loyer de cet appartement alors même « qu’il avait un intérêt dans cette affaire ». Il a demandé 6 mois de prison avec sursis, 3 millions de Fcfp d’amende et 2 ans de privation de droits civiques pour Howard Vairaaroa. L’ancien tavana de Fakarava, à la retraite aujourd’hui, considère que la peine « est exagérée ».

 
Article précedent

Troisième recours contre la commission d'enquête rejeté

Article suivant

Les trois naufragés de Tikehau retrouvés vivants

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’ancien tavana de Fakarava à la barre