ACTUS LOCALESSPORTS

L’AS Pirae si près du but…

La Coupe de France ce ne sera pas pour cette année (encore). As Pirae s'est incliné 6-5 face à GSI Pontivy, samedi sur la pelouse de Pater.

La Coupe de France ce ne sera pas pour cette année (encore). As Pirae s’est incliné 6-5 face à GSI Pontivy, samedi sur la pelouse de Pater.

Le 7ème tour de la Coupe de France s’est soldé par un échec pour l’AS Pirae qui s’est incliné samedi après-midi face à l’équipe Bretonne de GSI Pontivy. Pourtant les Tahitiens ont tout donné, jusque dans les prolongations. Le match, qui s’est achevé sur le score de 6 buts à 5, s’est joué à vraiment peu de choses.

C’est une équipe de haut vol que l’AS Pirae a présenté sur la pelouse du stade Pater samedi. Mené par le capitaine Naea Bennet, elle comprenait certains des meilleurs joueurs Tahitiens : l’ancien professionnel Marama Vahirua mais également Raimana Lee Fung Kuee, Tearii Labaste et plusieurs autres Tiki Toa. C’est l’équipe de Pontivy qui a ouvert le score de ce match, avant que Pirae ne revienne à égalité sur un penalty de Tearii Labaste. Ensuite les choses se sont compliquées pour l’équipe de Pirae qui a perdu son gardien sur un carton rouge, permettant dans la foulée à l’équipe Bretonne d’inscrire un nouveau but sur penalty. Le capitaine Bennett est parvenu à égaliser juste avant la fin de la première période. La mi-temps a ainsi été sifflée sur le score de 2-2. En seconde période, l’AS Pirae, privée de son gardien, a fait de son mieux pour filtrer les ballons en défense. Fort heureusement, les oranges (qui jouaient exceptionnellement en blanc) pouvaient compter sur une attaque très offensive. Pontivy à inscrit un troisième but, mais rapidement, Raimana Lee Fung Kuee a permis à Pirae de revenir au score. Encore un but pour Pontivy, encore une égalisation de Lee Fung Kuee… Quelques minutes plus tard, Marama Vahirua a inscrit un très beau but qui a permis à son équipe de mener pour la première fois du match. Le score était alors de 5-4. Mais Pontivy s’est ressaisi, et a réussi à inscrite un nouveau but. Pirae a ensuite multiplié les belles tentatives, sous les acclamations du stade en délire. Malheureusement les tirs manquaient de précision. Le temps réglementaire s’est donc achevé sur un ex aequo, 5 partout, et c’est en prolongations que tout s’est joué. La tension est montée, secondes après secondes au cours des deux fois 15 minutes de temps additionnel. A tel point que dans les deux camps le fair play a commencé à manquer et les fautes se sont multipliées. A la fin de la première prolongation, le score était toujours de 5-5. C’est au cours de la seconde partie de la prolongation que Pontivy a réussi à faire la différence sur un pénalty que le gardien de fortune de Pirae n’est pas parvenu à stopper… Au coup de sifflet final, la colère a éclaté dans les rangs de l’équipe tahitienne, frustrée d’avoir perdu après un si beau match. Marama Vahirua n’a pas hésité à dire que « Pirae a eu peur de gagner ».

Quoi qu’il en soit, les joueurs tahitiens ont indéniablement donné du fil à retorde à l’équipe bretonne de CFA. Leur capitaine, Mickaël Tison, a reconnu avoir eu très chaud, au sens propre comme au figuré.

Notons que le match a débuté par une minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Paris.

12249568_995570213837313_9130538650495351160_n

Article précedent

L'appétit erratique de nos acteurs politiques locaux - Edito 13/11/2015

Article suivant

Alternatiba emballe le fenua

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’AS Pirae si près du but…