ACTUS LOCALESPOLITIQUE

L’association 193 soutient les plaintes contre l’Etat

© Radio 1

Réunie en conseil d’administration samedi matin, l’association 193 a décidé de ne pas déposer, elle-même, de plainte pour crime contre l’humanité, mais de soutenir principalement les initiatives individuelles, comme celle d’Yves Conroy.

Après avoir célébré ses trois ans d’existence cette semaine, l’association 193 de défense des victimes des essais nucléaires a réuni son conseil d’administration samedi matin à Pamatai, comme l’ont rapporté nos confrères de TNTV. L’un des principaux points à l’ordre du jour concernait l’initiative par l’association du dépôt d’une plainte pour « crime contre l’humanité » contre l’Etat français suite aux essais nucléaires menés dans le Pacifique. Le président du conseil d’administration, le Père Auguste Uebe-Carlson, explique que l’association fait une « différence » entre les trois plaintes déjà annoncées sur ce sujet.

L’association 193 ne déposera pas de plainte en son nom propre contre l’Etat. Si elle soutient l’initiative de l’UPLD et de l’Eglise protestante maohi, l’association estime que la plainte individuelle d’Yves Conroy est le meilleur choix qui s’offre aux victimes du nucléaire. Pour le Père Auguste, il faut donc que les victimes ou leurs ayant-droits passent par une indemnisation au Civen et se réunissent ensuite en « collectif » pour déposer une plainte contre l’Etat.

Article précedent

Après les Padi, les plongeurs "fédé" se font entendre

Article suivant

Un jeune scootériste décède à Raiatea

1 Commentaire

  1. Chaval
    28 août 2017 à 5h30 — Répondre

    Les hommes d’église n’ont pas d’ouailles à s’occuper au lieu de crier au loup ? Père Auguste et compagnie feraient mieux de se conduire en chrétien au lieu de suivre les actions haineuse du soi-disant UPLD dont la tête pensante n’est autre que le Tavini et son Président à vie. Ces « religieux  » me font douter de l’humanité de leur sacerdoce et s’il leur en reste quelque chose.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’association 193 soutient les plaintes contre l’Etat