ACTUS LOCALESPACIFIQUETOURISME

L’Australie interdit à ses ressortissants en Inde de rentrer

Ils risquent une amende de 5,1 millions de Fcfp et jusqu’à cinq ans d’emprisonnement. Les ressortissants australiens actuellement en Inde ont interdiction de rentrer chez eux.

L’Australie ferme ses portes à ses propres ressortissants actuellement en Inde. Pourtant, le premier ministre Scott Morrison avait toujours expliqué qu’il était impossible d’empêcher les Australiens de rentrer chez eux. Mais lundi 3 mai, le gouvernement a changé son fusil d’épaule, annoncent plusieurs médias. Empêcher ses ressortissants de rentrer fait visiblement désormais partie de la stratégie « zéro Covid » et n’est plus considéré comme un motif impérieux.

La situation sanitaire en Inde étant fortement dégradée, l’Australie a interdit d’entrée sur le territoire national, jusqu’au 15 mai, toute personne ayant séjourné dans ce pays durant les quatorze jours précédant son voyage, y compris à ses 9 000 citoyens actuellement bloqués sur place, selon le journal Le Monde. Les contrevenants s’exposent à une amende de 66 600 dollars australiens (soit 5,1 millions de Fcfp) et à cinq ans de prison. Les Australiens concernés par cette mesure ont dénoncé une décision « extrême », « honteuse » « raciste », et surtout contraire à la Déclaration universelle des droits de l’Homme dont l’article 13 stipule : « Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays ».  D’autant que l’Australie n’est pas un pays pauvre ou désorganisé qui ne pourrait pas organiser une quarantaine efficace pour ses ressortissants de retour chez eux. Cette décision est temporaire et sera revue le 15 mai, assure le gouvernement.

Article précedent

Pour que la Force ne finisse pas par nous lasser - Edito 04/05/2021

Article suivant

Fenua Foot du 2 mai 2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’Australie interdit à ses ressortissants en Inde de rentrer