ACTUS LOCALESECONOMIE

L’avenir s’assombrit pour le groupe Casino

Ce lundi matin, Franck Falletta avait rendez-vous au tribunal de commerce de Papeete dans le cadre du redressement judiciaire du groupe Casino prononcé en juillet 2013.

Mais si le président du tribunal a décidé de maintenir le redressement judiciaire et de prolonger une nouvelle fois la période d’observation du groupe jusqu’au 9 février, le parquet a fait appel de cette décision et demandé le placement en liquidation judiciaire de Casino. Il reviendra donc aux juges de la cour d’appel de Papeete de décider du sort des trois enseignes de grande distribution : Casino Arue, Papeete et Punaauia. L’audience est prévue le 8 janvier prochain. Le groupe Casino en Polynésie avait déposé le bilan de ses sociétés en juillet 2013, après avoir accumulé près de 2 milliards de Fcfp de dettes en à peine un an d’activité.

Article précedent

Maupiti Express tient un cap

Article suivant

Sylvie Tellier : « Il n’y a pas de polémique »

3 Commentaires

  1. 9 décembre 2014 à 13h21 — Répondre

    Je me marre………..

  2. 10 décembre 2014 à 7h35 — Répondre

    Scandaleux !!!! Ici à Tahiti ce petit monsieur de van ! à tous les monopoles !!! C est un esclavagiste ! On le sait depuis longtemps !!! Il est tellement pourri qu il ne veut personne pour lui faire concurrence !!! En plus il est soutenu et protégé par le territoire !!! Qu elle honte !!!

  3. 10 décembre 2014 à 7h40 — Répondre

    Que de la défisc !!!! Scandaleux !!! Le territoire est complice !!!!!

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’avenir s’assombrit pour le groupe Casino