ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

« Le 2 juillet a bouleversé la vie des Polynésiens »

Le président de Moruroa e tatou, Roland Oldham © Antoine Samoyeau

Des militants de l’Eglise protestante maohi et des associations Moruroa e tatou et 193 se sont rassemblés lundi après-midi dans les jardins de Paofai pour commémorer la date du premier tir nucléaire en Polynésie française.

Entre 100 et 200 personnes se sont rassemblées lundi après-midi dans les jardins de Paofai -paradoxalement devant la stèle de l’Autonomie dissimulée sous des palmes de cocotiers pour l’occasion- pour commémorer la date du triste anniversaire du premier essai nucléaire en Polynésie française, le 2 juillet 1966. Une date que le président de l’association des vétérans du nucléaire, Roland Oldham, a annoncé ces derniers jours vouloir rendre fériée.

Assis en un immense cercle, les groupes de manifestants provenaient principalement de l’église protestante maohi et de l’association Moruroa e tatou, avec quelques représentants de l’association 193. Parmi les participants, beaucoup de jeunes qui n’étaient évidemment pas des travailleurs du CEP. Roland Oldham se satisfait de constater que le militantisme pour « connaître la vérité sur le nucléaire » se rajeunit et même s’intensifie ces dernières années, même s’il dit se méfier des tentatives de récupération de ce combat.

Article précedent

Un conducteur de 25 ans décède une semaine après son accident à Vairao

Article suivant

Raiatea reçoit le programme Grassroots

2 Commentaires

  1. Christian
    2 juillet 2018 à 20h00 — Répondre

    Le 2 juillet a bouleversé la vie des Polynésiens? Pas tous les polynésiens! En effet y en a qui ont vu leur vie bouleversée dans la joie et l’opulence! C’est cas des Flosse-Fritch-Buillard etc… ils sont légions ces rejetons du Tahoeraa/Tapura qui on toujours soutenus les essais, s’en sont mis plein les fouilles et par de pernicieux jeux politiques sont toujours au pouvoir! Quand la démocratie est pervertie par l’arrivisme!

  2. tam
    3 juillet 2018 à 10h03 — Répondre

    Outre les rejetons, les corrompus du Tahoeraa/Tapura donc de l’Etat français,le 02 juillet est un jour de deuil pour les Polynésiens français, et 47 essais nucléaires à l’air libre vont suivre.
    A quand une réel reconnaissance de l’état français envers la Polynésie française?

Répondre à tam Annuler la réponse.

PARTAGER

« Le 2 juillet a bouleversé la vie des Polynésiens »