ACTUS LOCALESNUMERIQUE

Le câblier Île de Batz arrive pour installer Natitua

A l’heure où le marché du câble Manatua vient d’être confié à Tyco Electronics Subsea Communications, l’installation d’un autre câble sous-marin, Natitua, va démarrer avec l’arrivée mercredi du navire câblier Île de Batz. Les travaux vont se dérouler de fin juillet à octobre.

Le câblier « Île de Batz » arrive mercredi matin au port de Papeete. Le navire appartient à la société Alcatel Submarines Network (ASN) qui a décroché le marché de 4,7 milliards de Fcfp pour la pose et la construction du câble sous-marin à fibre optique Natitua passé avec l’OPT en juin 2017. Le câblier assurera la pose des 2 500 km de câble reliant Tahiti, aux Tuamotu et aux Marquises en Internet très haut débit.

L’île de Batz transporte sur ses 140 mètres de longueur l’intégralité des outils pour la pose de Natitua : des cuves contenant les kilomètres de câble, des grappins et des charrues d’enfouissement. Le navire spécialisé participe également à la mise en place du relais entre la partie sous-marine et terrestre. En novembre dernier, le navire « Fugro Supporter » avait déjà préparé le terrain en déterminant la route sous-marine du câble.

Le ministre Gérald Darmanin attendu pour le départ

Le départ de l’île de Batz est prévu fin juillet en présence du ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin. Le câblier prendra alors la direction de Hao. Sa mission se terminera en octobre à Nuku Hiva. Concrètement ce sont les atolls de Rangiroa, Manihi, Takaroa, Kaukura, Arutua, Fakarava, Makemo et Hao et les îles de Hiva Oa et Nuku Hiva qui bénéficieront ainsi du haut-débit. Dix autres îles et atolls seront ensuite raccordés au haut-débit en hertzien.

L’installation de Natitua est le deuxième marché remporté par ASN en Polynésie française après Honotua. Cependant, comme Radio l’annonçait lundi, la pose du troisième câble sous-marin reliant cette fois la Polynésie, Niau, les Samoa et les Cook a été confiée à la société américaine Tyco Electronics Subsea Communications. Un marché a un peu moins de 5 milliards de Fcfp dont la moitié sera réglée par l’OPT.

Article précedent

Les galères portugaises « particulièrement vénéneuses »

Article suivant

Girardin promet encore de ne pas toucher à l’indexation des fonctionnaires outre-mer

1 Commentaire

  1. […] « Dix autres îles et atolls seront ensuite raccordés au haut-débit en hertzien », précise Radio 1 Tahiti. Pour rappel, ASN avait décroché ce marché à près de 40 millions d’euros, avec l’Office […]

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le câblier Île de Batz arrive pour installer Natitua