ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Le casse-tête du Tapura pour les législatives

Le Tapura a choisi de clore ce lundi à midi le dépôt de ses candidatures pour les législatives des 11 et 18 juin 2017. Le conseil politique du parti devra ensuite se réunir en août et choisir qui portera les couleurs de la majorité pour l’élection. Plusieurs noms circulent pour les trois circonscriptions de la Polynésie. Tour d’horizon d’un choix qui s’annonce particulièrement stratégique pour Edouard Fritch.

L’appel à candidatures pour les législatives sera clos ce lundi à midi pour le Tapura d’Edouard Fritch. Le parti rouge et blanc devra ensuite réunir sa commission d’investiture. Et enfin, le conseil politique annoncera, avant la mi-août, le nom des trois candidats du parti à la députation. Édouard Fritch a annoncé souhaiter trouver des personnes qui constitueront une équipe qui « parlera d’une même voix » afin d’avoir une « bonne cohésion ». Reste à trouver la bonne équipe et surtout à composer avec la loi sur le non-cumul des mandats. A compter de 2017, les futurs députés, comme les sénateurs, pourront être représentants à l’assemblée, mais pas président ou vice-président du Pays, ni maire d’une commune. Avant le dépôt des candidatures prévu ce lundi, Radio 1 fait le point sur les noms qui circulent avec le plus d’insistance pour succéder à Maina Sage, Jean-Paul Tuaiva et Jonas Tahuaitu.

Sur la première circonscription (communes de Arue, Papeete, Pirae, Moorea-Maiao, les Tuamotu Gambier et les Marquises), le nom de Maina Sage revient le plus souvent. L’actuelle députée n’a exercé que durant un demi-mandat et pourrait être candidate à sa propre succession. Pourtant, l’intéressée ne souhaite pas encore donner sa décision et pourrait renoncer à se présenter pour des raisons strictement familiales et personnelles. Édouard Fritch aimerait réussir à la convaincre. Le travail de la députée fait l’unanimité depuis son élection. A noter également que deux noms circulent également sur cette circonscription : ceux de Luc Faatau et de l’ancien ministre des Sports, René Temeharo.

Sur la deuxième circonscription (communes de Hitiaa o te Ra, Mahina, Paea, Papara, Taiarapu-Est, Taiarapu-Ouest, Teva i Uta et les Australes), le tavana de Paea, Jacqui Graffe, aimerait voir son ajointe Teriitahi Tepuaraurii prendre du grade et milite pour la candidature de sa protégée. Problème, l’élue souffre d’un déficit de notoriété… Le nom de la ministre de l’Éducation, Nicole Sanquer, circule également sur cette circonscription, mais l’élue de Mahina, actuellement à Paris, n’a pu être jointe pour confirmer ou non cette information. Enfin, les noms de l’ancienne première adjointe de Mahina, Lorna Oputu, et de l’élue RMA, Nicole Bouteau, sont également cités. Mais les deux élues ont démenti formellement ce weekend.

Sur la troisième circonscription (communes de Faa’a, Punaauia et les îles Sous-le-Vent), deux ministres du gouvernement sont potentiellement candidats : Teva Rohfritsch et Patrick Howell. Le premier, dont le nom avait aussi été évoqué pour succéder à Nuihau Laurey à la vice-présidence en 2017 (pour une question de non-cumul des mandats, NDLR), ferait donc le choix d’un mandat national et renoncerait à la vice-présidence. Il laisserait en revanche de côté la possibilité de se présenter à la mairie de Punaauia pour 2020 (encore à cause de la loi sur le non-cumul des mandats, NDLR). Le second, le ministre de la Santé, avouait samedi qu’il réfléchissait encore pendant le weekend à se présenter : « La décision sera prise au plus tard. Je continue à discuter autour de moi ».

A un an des territoriales, tous les choix du président du Pays, Edouard Fritch, pour occuper les postes de parlementaire, ceux de représentants, de ministre ou encore de vice-président seront déterminants. Surtout avec une majorité construite autour d’un rassemblement d’élus aussi vaste… Les premiers éléments de réponse pour le grand casse-tête du Tapura seront donc connus dès ce lundi midi.

Article précedent

Maison Blanche: la convention démocrate ouvre dans une atmosphère de scandale

Article suivant

Liberia: la mer chasse les habitants du plus grand bidonville

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le casse-tête du Tapura pour les législatives