ACTUS LOCALESECONOMIESOCIÉTÉ

Le cœur de Papeete rebat doucement

©PB

Depuis lundi, le marché de Papeete a rouvert ses portes. Entre 8h30 et 15h30 la clientèle peut de nouveau battre le carrelage de la halle pour y faire ses emplettes. Si pour l’instant seuls les fruits et légumes sont proposés à la vente, dans les jours à venir d’autres commerces réintégreront le marché. « Une ouverture progressive » nous explique Vaihere Tehei, directrice du marché de Papeete.

En temps normal, le cœur de Papeete qu’est le marché bat à tout rompre, mais en cette période d’allègement du confinement où l’économie repart tout doucement, il aurait bien besoin d’une bonne injection d’adrénaline, son électrocardiogramme étant plutôt plat. Alors que l’on était habitué à faire ses emplettes dans un joyeux brouhaha et dans un univers aux couleurs chatoyantes, depuis lundi, jour de la réouverture, les clients déambulent masque au visage dans un environnement aseptisé avec marquages au sol, à raison de 50 clients à la fois. Des conditions sine qua non à la réouverture du marché, comme l’explique Vaihere Tehei, directrice du marché de Papeete.

Même si en l’espace de 5 minutes, plus d’une trentaine de personnes se sont précipitées à l’intérieur dès l’ouverture des grilles, difficile de faire abstraction de cette impression de vide. D’autant que pour l’instant, seule une zone est aménagée. Celle où se sont installés une quinzaine de stands de fruits et légumes, qui ont vu leur surface de stand se restreindre afin d’accueillir plus de commerçants, afin qu’un maximum profite de cette réouverture.

Les autres zones du marché sont en cours d’aménagement et accueilleront courant de la semaine prochaine d’autres commerces. « C’est une ouverture progressive » explique Vaihere Tehei.

Si les stands d’artisanats rouvriront dès que le déménagement et le réaménagement des stands seront effectués, l’étage pour l’heure reste fermé, pour une question de surveillance des lieux. Actuellement ce sont 14 agents qui s’occupent de faire respecter les mesures barrières. Une fois que celles-ci auront été bien assimilées par la clientèle, les surveillants pourront alors être dispatchés à l’étage et celui-ci ouvrira, « après un bon nettoyage » précise la directrice du marché.

 

Article précedent

Un nouveau cas de coronavirus en plus du militaire testé positif

Article suivant

Après-confinement : "Il faudra réétudier les budgets" sociaux, pointe la ministre des Solidarités

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le cœur de Papeete rebat doucement