ACTUS LOCALESSPORTS

Le COL présente les championnats du monde de va’a

Le compte à rebours a commencé. Il ne reste plus qu’un an à patienter avant les premiers Championnats du monde de va’a marathon 2017 et deux ans avant la 18ème édition des Championnats du monde de va’a vitesse. Deux événements qui se dérouleront à Tahiti dans le berceau polynésien du va’a. Jeudi, le Comité organisateur local « Tahiti Va’a 2018 » a présenté les deux événements sur lesquels il travaille depuis un an.

Jeudi matin le COL « Tahiti Va’a 2018 », composé d’acteurs du Pays, de la mairie et de la Fédération tahitienne de va’a (FTV), a dévoilé ses travaux aux médias. Événement phare de cette présentation, les premiers Championnats du monde de va’a marathon dont le départ sera donné le 28 juin 2017 dans la baie de Taaone. L’événement devrait accueillir près de neuf cents rameurs et rameuses de vingt-cinq pays représentants cinq des quatre continents. Seule l’Afrique ne sera pas représentée. Et pour accueillir les sportifs, 600 millions Fcfp sont prévus pour réaménager le domaine Aorai Tini Hau où siège la FTV et qui sera désormais dédié à l’accueil des grands événements sportifs et culturels locaux et internationaux. La salle sera donc rasée dans quelques mois comme nous l’explique le président du COL, Jean Chicou.

Dans l’optique d’attirer les participants étrangers, le COL « Tahiti Va’a 2018 » a retenu la période de fin juin, autant pour le Championnat de va’a marathon que celui de vitesse. L’objectif est de réaliser un « trois en un ». En plus de ces deux grands rendez-vous les rameurs pourront donc participer au Te Aito et aux courses du Heiva i Tahiti. Le COL propose donc dès maintenant aux internationaux un « programme hôtelier » comprenant frais de logements et restauration, coaching et déplacements.

Les va’a modernisés pour les championnats

Durant cette présentation officielle des deux prochains rendez-vous mondiaux, les organisateurs ont également annoncé le résultat de l’appel d’offre lancé pour la production de nouveaux V1 et V6. Et ce sont les prototypes réalisés par la société Fai Va’a qui ont été retenus. Ils serviront à tous les équipages engagés pour ces championnats du monde de 2017 et 2018. Représentant de l’entreprise, Vatea Bunton, se dit « très heureux » d’avoir été choisi pour ce « travail de titans ».

A noter que dès 2019 le Te Aito devrait intégrer le futur V1 World Tour. Une étape polynésienne qui, on l’espère, aura autant de succès que celles organisées en surf par la WSL.

Article précedent

Les marchés financiers en déroute après le choc du Brexit

Article suivant

Découverte d'anticorps capables de "neutraliser" le virus Zika

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le COL présente les championnats du monde de va’a