EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Le contrôle de la Météo, nouvel enjeu dangereux – Edito 23/03/2021

Hier c’était la problématique de la préservation et de l’accès à l’eau en tant que ressource qui faisait l’objet d’une attention internationale en raison de la journée officielle qui lui est consacrée chaque année à la même date. Un thème directement lié à celui qui est censé être célébré aujourd’hui, à savoir la Journée mondiale de la météorologie. Qu’on soit un « climatosceptique » ou pas, force est de constater que l’empreinte de l’homme sur les modifications de notre climat est actée. Ceux qui veulent se perdre en palabres stériles pour savoir à quel degré c’est bien le cas, seraient bien plus avisés de se préparer au pire. Des projections largement validées par la communauté scientifique mondiale font état de plusieurs scénarios, le moins pire fait déjà froid dans le dos.

Aussi prévoir le temps qu’il va faire avec plus ou moins de justesse, affiner les modèles afin d’être le plus précis possible, n’est non seulement plus perçu comme une fin en soi, mais est en fait déjà dépassé. Les puissances de ce monde, plus ou moins secrètement, se livrent à une véritable course au contrôle de la météo. Faire pleuvoir sur demande, décider de quand le soleil doit davantage briller, est le nouveau Graal à atteindre. Les pionniers du domaine sont les chinois. Il y a moins de deux ans ils annonçaient très officiellement qu’ils seraient capables à relativement courte échéance de déployer une technique de géo-ingénierie qui devrait leur permettre de « fabriquer » des nuages et de la pluie artificielle à leur bon vouloir.

Le nombre de films de science-fiction qui traitent du détournement de ce type de technologie pour en faire une arme est équivoque. On sait bien que quel que soit le potentiel initial de bienveillance à l’initiative d’une avancée scientifique, certains chercheront toujours à en faire autre chose, avec les risques que cela comporte. Et là la réalité est vraiment en passe de dépasser la fiction. Et ce qui en découlerait avec forte probabilité, c’est que les instigateurs de ce dit « progrès », se feraient eux-mêmes dépasser par leur propre création.

On en est donc arrivé à un point où des sommes colossales sont investies afin de pallier les effets de nos méfaits sur le climat, en lieu et place de remettre en question, tout de suite, en urgence, le modèle de notre industrialisation et de son impact environnemental. Pire, en voulant revêtir à tout prix les atours d’une puissance divine on s’engouffre dans la brèche de finir de dérégler complètement ce que l’on avait déjà esquinté. Se lancer à vouloir contrôler la météo a un insoupçonnable et incontrôlable potentiel … d’effet boule de neige.

Article précedent

Journal de 7:30, le 23/03/21

Article suivant

La revue de presque de Nicolas Canteloup d'Europe 1 - L'intégrale du 23/03/2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le contrôle de la Météo, nouvel enjeu dangereux – Edito 23/03/2021