ACTUS LOCALESJUSTICE

Le couple de la Presqu’île fabriquait l’Ice à partir de médicaments

Le procureur Hervé Leroy a livré lundi les premiers détails du démantèlement d’un laboratoire de fabrication d’Ice à la Presqu’île. Le couple de trentenaire arrêté encourt 20 ans de réclusion aux assises. Ils ont été identifiés après des achats massifs de médicaments nécessaires à la fabrication de l’Ice.

Le procureur de la République de Papeete, Hervé Leroy, a tenu lundi après-midi un point presse au surlendemain de l’opération qui a permis de démanteler un laboratoire clandestin de fabrication d’Ice à la Presqu’île.

Selon les informations du magistrat, en septembre 2018 les services d’enquête du parquet ont été avisés de « l’achat anormal de médicaments auprès de pharmacies de la Presqu’île ». Médicaments qui pouvaient entrer dans la composition de l’Ice. Le parquet a donc saisi la brigade de recherche de Faa’a d’une enquête préliminaire pour « infraction à la législation sur les stupéfiants ». L’enquête a confirmé les soupçons et le parquet a donc ouvert le 26 novembre dernier une information judiciaire pour « fabrication illicite de stupéfiants, trafic et usage de stupéfiants et association de malfaiteurs ».

Samedi soir à 20h30, les gendarmes de la brigade de recherches, de Taravao, du PSIG et du GIGN ont menés une opération sur ce qu’ils soupçonnaient être un laboratoire clandestin. A l’intérieur, les militaires ont surpris un « couple de trentenaires » qui fabriquaient effectivement de l’Ice « en vue de la vendre et de financer leur toxicomanie », au moyens de « produits chimiques extrêmement dangereux pour les utilisateurs ». A partir de bouteilles de 1,5 litres de leur mélange, ils arrivaient à fabriquer 3 à 4 grammes d’Ice.

Le couple a été placé en garde à vue. Les auditions se termineront vraisemblablement mercredi soir, en vue d’une présentation à un juge d’instruction pour une mise en examen. Le procureur, Hervé Leroy, a déjà annoncé qu’il demanderait le placement en détention provisoire.  « Les investigations se poursuivront pour identifier tous les protagonistes directs ou indirects », a prévenu le procureur.

Il faut savoir que si les peines pour trafic d’Ice s’élèvent au maximum à 10 ans de prison, et 20 ans en récidive, la fabrication d’Ice relève de 20 ans de réclusion criminelle devant la cour d’assises.

Article précedent

Encore 1 kg d’Ice en comparution immédiate

Article suivant

Les enfants : voici la fabuleuse recette du succès au Fenua - Edito 21/01/2019

2 Commentaires

  1. moana
    21 janvier 2019 à 17h31 — Répondre

    20 ans dans les 5 étoiles de papeari. Ils pourront m^me faire « cellule commune ».

  2. David
    22 janvier 2019 à 21h48 — Répondre

    C’est triste d’être assez bon chimiste pour savoir fabriquer de l’ice mais pas tilter que si t’achète 50 kg de dolirhume en pharmacie quelqu’un va commencer à se poser des questions LOL

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le couple de la Presqu’île fabriquait l’Ice à partir de médicaments