ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Le deal, toujours incroyable, de Flosse et Sarkozy

flosse-sarkozy

Réviser le statut de la Polynésie vers un « Pays associé », sanctuariser la DGEE à 18 milliards de Fcfp, subventionner le RSPF à 3,5 milliard de Fcfp, bénéficier de la CSPE, revoir la loi Morin et ses conditions d’indemnisations des victimes du nucléaire… Voilà, selon Gaston Flosse, une partie du deal passé entre le président du Tahoeraa et l’ancien Président de la République, et actuel candidat à la primaire de la droite et du centre, Nicolas Sarkozy, contre un soutien du parti orange pour la primaire.

Vendredi soir, le grand conseil du Tahoeraa huiraatira s’est réuni à Erima. Deux principaux sujets étaient à l’ordre du jour. La mise en place d’un « contrat d’association » entre les Républicains et le Tahoeraa, dont la rédaction est actuellement en cours, et le soutien à Nicolas Sarkozy pour la primaire. Un soutien qui ne se fera pas sans condition, puisque le président du Tahoeraa Gaston Flosse a demandé au candidat à la primaire de la droite et du centre Nicolas Sarkozy que la Polynésie puisse bénéficier comme les DOM de la Contribution au service public de l’électricité (CSPE), de réviser la Loi Morin et les conditions d’indemnisation des victimes du nucléaire, de réviser le statut de la Polynésie, de permettre à la Polynésie de délivrer des visas ou encore de créer une université de la mer. Et ce n’est pas tout, invité du Grand JT de TNTV dimanche soir, le président du Tahoeraa Huiraatira Gaston Flosse a aussi demandé le rétablissement des conventions entre le Pays et l’Etat « qui ont été annulées à l’époque par les différents gouvernements dont celui de Sarkozy et également François Hollande ».

Le président du Tahoeraa a aussi rencontré le président par intérim des Républicain Laurent Vauquiez. Il a été question avec lui d’un contrat d’association, actuellement en cours de rédaction, entre les deux groupes politiques.

Il a aussi été question avec le candidat à la primaire de la droite et du centre Nicolas Sarkozy, de la « refondation du statut actuel pour arriver à un nouveau statut » et notamment du statut de Pays associé cher à Gaston Flosse. Un nouveau statut avec une autonomie « beaucoup plus large et renforcée concernant notamment le partage des compétences entre la Pays et l’Etat qui seront inscrits dans la constitution française ».

5662196a7c0e5a8a97a818d11761cdedc2d4292e
Article précedent

L'Irak lance la bataille pour Mossoul, bastion du groupe EI

9a89572a3eef53361218fb2179321c3284f8c4b7
Article suivant

La sonde européano-russe TGO prête à se mettre en orbite autour de Mars

9 Commentaires

  1. Iritahua
    17 octobre 2016 à 6h16 — Répondre

    Allez le troupeau ferme les yeux et saute dans le trou, suivez votre guide.

  2. e mea
    17 octobre 2016 à 6h54 — Répondre

    « nouveau statut,plus d’argent pour la Polynesie,Solidarite outr mer, tout pour les Polynesiens….. »et une fois elu une route avec lampadires a Fakarava avec villa, Tupai piste privee, alimentation een eau gratos, sushis gratuits, emplois fictifs,……….

  3. simone grand
    17 octobre 2016 à 7h28 — Répondre

    C’est tellement minable qu’il importe d’aller voter Jupé

  4. breton
    17 octobre 2016 à 8h01 — Répondre

    incroyable! qui ose croire encore à cette foutaise

    et une grâce présidentielle pour papi, c’est en cours de rédaction?

    la France n’a plus la main et les moyens !

    Monsieur Sarkozy, ce projet ne vous honore pas, non plus, toi aussi tu oses tout, juste pour revenir au pouvoir !

    le troupeau orange, dans un pacte de corruption, va droit dans le mur !

    si JUppe gagne haut la main, le papi Flosse ,doit démissionner ilico presto!

    ma chère Polynésie et les Polynésiens,
    ça ne se marchande pas, comme un vulgaire tapis sous un coin de table,

    qu’on se le dise!

  5. tupai
    17 octobre 2016 à 8h06 — Répondre

    pour être un Pays associé, il faut déjà être un Pays, ce qui n’est pas le cas la Pf, c’est comme ça que la précédente ministre des OM Pau Langevin avait renvoyé Gaston dans ses limites …

  6. LOLEU
    17 octobre 2016 à 8h12 — Répondre

    papi , surtout n’arrêtes pas,

    continues ta lubbie, car tu me exclafer de rire tous les jours, ha ha ha

  7. tahiti nui
    17 octobre 2016 à 11h32 — Répondre

    Oui a ce statut de pays associé! Nous sommes un pays, un territoire (certe majoritairement océanique) aussi vaste que l’Europe nous devons pouvoir nous légiférer et voter pour notre Président au suffrage universel! Nous devons nous émanciper de la France tout en restan associé!

  8. MATA
    17 octobre 2016 à 13h15 — Répondre

    Du rêve, du rêve et encore du rêve. Si seulement c’était un rêve partagé avec la population Polynésienne. Mais non ce n’est que celui d’un Homme déchu qui voulu être roi. Papi, tu sais ce que le peuple Polynésien veut? Que tu démissionnes et que tu rembourses au Pays ainsi qu’aux contribuables l’argent détourné. Arrête de débiter des conneries car entre franche rigolade entre potes et pitié on sait plus quoi pensé, si ce n’est que vous (les politiques) nous faite honte.

  9. Tiare
    18 octobre 2016 à 8h30 — Répondre

    Comme le chantait « Dalida « Paroles et paroles et paroles… »

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le deal, toujours incroyable, de Flosse et Sarkozy