EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

Le défi des 22 pompes, une jeunesse qui s’ennuie ?… – Edito 01/09/2016

Fébrilement j’attends le moment où je vais être nominé. Non non ce n’est pas que j’ai des velléités de remise de prix quelconque lors d’une cérémonie en costard. Même si je vous avoue, qu’en 2013, le jour où j’ai été nominé aux Gérard de la télévision sur la chaîne Paris Première, si au départ j’avais envie de raser les murs à l’annonce de la catégorie dans laquelle je pouvais remporter le trophée, il y avait néanmoins une petite pointe de fierté.

C’était dans une autre vie, j’étais en effet nominé en tant qu’animateur de l’Ile des Vérités que nous avions tourné à Moorea pour, je cite, « le Gérard du projet d’émission jeté aux chiottes par toutes les chaînes, mais apparemment les canalisations débouchent chez NRJ12 ». Et je vous jure que c’est vrai. Lol. L’honneur est sauf, je n’ai pas gagné ce prix, c’est la sulfureuse Nabilla qui l’a remporté pour « Allô Nabilla ». Evidemment sur le principe, quel que soit le sujet, se faire passer devant par cette demoiselle en particulier c’est dur à digérer, non mais Allô quoi …

Bref, ce n’est pas de ça que je voulais vous parler. La nomination que j’attends fébrilement, c’est celle qui fait fureur en ce moment sur les réseaux sociaux, la « 22 push-up challenge ». En bon français ça donne « le défi des 22 pompes ». Voilà, vous comprenez mieux mon angoisse ? La goutte à la tempe j’ai donc peur qu’on me lance ce défi, devoir faire 22 pompes par jour pendant 22 jours. Bon, après ça ne me ferait pas de mal entre nous.

Plaisanterie mise à part deux secondes, ce défi, et je suis persuadé que 99,9% des jeunes polynésiens qui se lancent dedans l’ignorent, a été mis en place afin de lever des fonds à hauteur de 22 millions de dollars pour financer des campagnes de prévention sur le suicide chez les vétérans de l’armée américaine. Mon mur Facebook est donc rempli de gens en sueur qui se filment pour soutenir une cause qui ne les concerne donc pas vraiment, c’est en toute franchise le moins que l’on puisse dire.

Qu’est-ce que cela m’évoque ? Qu’en fait ces jeunes ont l’air de terriblement s’ennuyer. Certes, ça occupe de faire des pompes, mais 2 minutes. 22 pompes ça ne risque pas de les abattre, et c’est vite expédié. Ce sont les commerçants et restaurateurs de Papeete qui chaque mercredi nous confirme cet ennui des jeunes polynésiens en poussant un gros coup de gueule par rapport à l’envahissement de la capitale par des hordes d’ados qui errent sans but, en bandes, dans les rues, l’air hagard, parfois l’œil même luisant mais tombant. Les touristes qui débarquent le mercredi à Papeete ils se pincent car limite ils se croient en plein tournage d’une scène de The Walking Dead sous les tropiques, face à ces hordes de zombies.

Qui saura lancer le plus intelligent et le plus concernant de tous les défis du moment ? Le « Make something about our youth challenge », le défi de faire quelque chose de cette jeunesse en quête d’un but, où l’on voudrait pouvoir y nominer tous les moins de 20 ans d’un coup.

Article précedent

Ouzbékistan: le président Islam Karimov dans un état "critique"

Article suivant

Kazakhstan: un café animé par des handicapés pour briser lesd tabous

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le défi des 22 pompes, une jeunesse qui s’ennuie ?… – Edito 01/09/2016