ACTUS LOCALESECONOMIESECTEUR PRIMAIRESOCIÉTÉ

Le droit spécifique sur les perles exportées est rétabli

Après l’avoir suspendu début 2020, le gouvernement rétablit le droit spécifique sur les perles exportées. Comme les représentants du secteur perlicole le craignaient, cette suspension a engendré un effet d’aubaine et permis l’export de perles de mauvaise qualité, reconnaît aujourd’hui le Pays.

Le conseil des ministres de ce mercredi a annoncé le rétablissement du Droit spécifique sur les perles exportées. Afin de relancer les exportations de produits perliers et soutenir les acteurs de la filière perlicole dont l’activité avait été fortement perturbée par la crise sanitaire, le gouvernement avait décidé de suspendre le droit spécifique sur les perles exportées (DSPE) au premier trimestre 2020. Mais, comme les représentants du secteur perlicole le craignaient, la suppression temporaire de cette taxe a engendré un effet d’aubaine et permis l’export de perles de mauvaise qualité. Les représentants du secteur perlicole ont donc demandé au gouvernement le rétablissement rapide du DSPE, qui permet d’éviter les ventes à l’export de perles de basse qualité et de faire baisser le prix moyen des perles.

Avec communiqué

Johanne Peyre
Article précedent

Johanne Peyre, nouvelle présidente de l’Autorité polynésienne de la concurrence

Article suivant

L'État réaffirme son soutien à l'enseignement et au développement agricole

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le droit spécifique sur les perles exportées est rétabli