INTERNATIONAL

Le feu près de Marseille "en bonne voie" d'être maîtrisé

Marseille (AFP) – Le feu qui s’est déclenché lundi en fin d’après-midi dans le massif des Calanques, aux portes de Marseille, était « en bonne voie d’être maîtrisé » mardi matin, après avoir parcouru entre 360 et 390 hectares, ont indiqué les secours à l’AFP.

Le feu n’a pas fait de victime et aucune habitation n’a été endommagée, ont-ils ajouté.

« Le vent devrait être quasi-nul dans la journée, c’est une bonne nouvelle », a précisé un porte-parole du service d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône (Sdis), alors qu’un puissant mistral avait attisé les flammes la veille.

« Le feu a peu évolué dans la nuit » et n’a finalement pas atteint la commune de Cassis, de l’autre côté du Parc national des Calanques, a-t-il précisé.

Au total, quelque 800 pompiers et leurs 270 engins ont été mobilisés, ont ajouté les marins-pompiers. « Le feu est fixé mardi matin à l’avant et sur le côté droit, des foyers résiduels sur la gauche sont traités », ont-ils détaillé.

A la levée du jour, les avions bombardiers d’eau ont repris leurs rotations. Un hélicoptère permettant de déployer de grandes longueurs de tuyau va également pouvoir porter main forte aux pompiers.

Le feu s’était déclaré non loin du campus universitaire de Luminy à Marseille. La route du col de la Gineste, qui traverse le massif des Calanques reliant Marseille à Cassis, restera fermée toute la journée de mardi, a indiqué la mairie de Marseille.

« Tous les massifs forestiers seront interdits à la circulation et aux piétons » mardi, a ajouté la municipalité.

Dans la journée de lundi, le département des Bouches-du-Rhône avait été placé en situation de « danger exceptionnel », une première depuis plusieurs années. La température y a dépassé les 30°C tous les jours depuis fin août, des températures inhabituellement élevées pour la période.

D’une manière générale, la faible pluviométrie de l’hiver et du printemps, conjuguée aux chaleurs durables de l’été dans tout le sud-est de la France, a favorisé les départs de feu cette année. Le 10 août, un incendie au nord de Marseille a ravagé plus de 3.000 hectares et touché 1.500 maisons, dont 30 ont été détruites. Il s’était arrêté aux portes de la cité phocéenne.

De la fumée s'élève du massif des Calanques, le 5 septembre 2016 à Marseille. © AFP

© AFP BORIS HORVAT
De la fumée s’élève du massif des Calanques, le 5 septembre 2016 à Marseille

Article précedent

Bygmalion: "insupportable" d'insinuer qu'il s'agit d'une "manoeuvre politique" juge Valls

Article suivant

Éducation: l'impossible rentrée scolaire des enfants pauvres d'Haïti

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le feu près de Marseille "en bonne voie" d'être maîtrisé