ACTUS LOCALESCULTURE

Le Fifo « lieu de rencontre des Océaniens »

© Radio 1

La 14ème édition du Festival international du film documentaire océanien a officiellement été ouverte mardi matin. Plusieurs années après sa création, le Fifo a obtenu une place incontestable en tant que lieu d’échange entre Océaniens. C’est tout l’intérêt d’un tel festival pour l’un des ses initiateurs et maintenant ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu.

C’est au son de sa traditionnelle chanson que la 14ème édition du Fifo s’est officiellement ouverte mardi matin. Sous le chapiteau, les autorités du Pays, de l’Etat, le jury du festival et les festivaliers étaient rassemblés pour célébrer la cinématographie océanienne. Cette année 14 films sont en compétitions. Ils viennent des Samoa, de Wallis et Futuna, d’Australie, de Nouvelle-Zélande ou encore de Papouasie Nouvelle-Guinée. Tous traitent de sujets différents mais qui font échos dans chaque pays océaniens. Au Fifo, les réalisateurs se rencontrent et rencontrent le public, tous échangent sur leurs problématiques. Pour le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, c’est tout l’intérêt du festival, « recréer du lien pour être plus fort ». La portée  du Fifo est aussi un moyen de « faire entre la voix des peuples océaniens ».

Quatorze ans après sa création, le Fifo n’a rien perdu de sa notoriété. Au contraire, les salles ne désemplissent pas. Mardi matin pour les premières projections, il a même fallu refuser du monde. Cette affluence grandissante chaque année est la meilleure des victoires pour le ministre, à l’origine du festival. Elle ne laisse plus de doute sur la légitimité du Fifo dans le paysage polynésien.

Article précedent

18 mois fermes requis contre Yves Conroy

Article suivant

Tatauroscope du mercredi 08 février 2017

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le Fifo « lieu de rencontre des Océaniens »