ACTUS LOCALESSOCIAL

Le Gayic veut « une issue cette semaine » chez Air Tahiti

Cyril Legayic ©Cédric Valax

Cyril Le Gayic © Cédric Valax

Les négociations parfois houleuses menées entre la direction et les syndicats n’ont toujours abouti chez Air Tahiti. Le directeur général des services, Cyril Le Gayic, a toutefois appelé lundi les deux parties à « mettre de l’eau dans leur vin » pour trouver « une issue cette semaine ».

Les discussions se poursuivent chez Air Tahiti. Lundi midi, un clash entre la direction et les syndicats a rompu les discussions pour la journée. La reprise des discussions ne s’est faite que mardi matin. Pourtant lundi le discours du directeur général des services de la CSIP, Cyril Le Gayic, était à l’apaisement. Il demande aux deux parties de mettre « de l’eau dans leur vin ». Même s’il appelle la direction d’Air Tahiti à respecter le code du travail polynésien et « la durée effective du temps de travail et les amplitudes », le syndicaliste souhaite une fin de conflit « cette semaine ».

Dans le même temps, la secrétaire générale de Otahi, Lucie Tiffenat, était plus virulente lundi après-midi. Elle estime avoir fait « beaucoup de concessions samedi soir » et s’énerve : « ils ne veulent rien donner donc cela ne sert plus à rien de perdre notre temps autour de la table ». Lucie Tiffenat appelle le conseil d’administration d’Air Tahiti à donner davantage de marges de manœuvre à la direction pour les négociations.

Article précedent

Edouard Fritch condamné à 2 millions de Fcfp d'amende

Article suivant

Elle se filme avec un masque de Chewbacca, la vidéo est vue plus de 130 millions de fois

4 Commentaires

  1. Imirau
    24 mai 2016 à 16h44 — Répondre

    Ha, ha, ha… Les hôtesses d’Air Tahiti sont fatiguées. C’est sur que de travailler dans un avion climatisé, de servir un verre de jus aux passagers, et d’aller discuter à l’arrière de l’appareil avec sa collègue. C’est épuisant.
    En plus, j’ai vu ou j’ai lu quelque part que ces hotesses, elles travaillent 68h par mois! moi, je travaille 169h par mois.
    Et les bagagistes dans les iles, on a tous vu comment ça se passe : il y a une fille qui enregistre et 4 ou 5 bagagistes derrière. Comme il y a qu’une fille qui enregistre, il y a donc qu’un seul bagagiste qui travaille. Les autres, ils sont assis sur les chariots.
    Alors mea ma, si vous trouvez votre travail fatiguant, si vous êtes fiu de vos billets GP pour vous et toute votre famille, ou de votre 13è mois, ou de tous les autres avantages qu’on ne connaît pas.
    Démissionnez !!! et laissez la place aux jeunes.
    Il y en a qui paie leur billet plein pot, et c’est pas pour vous donner encore plus de repos.

  2. simone grand
    25 mai 2016 à 7h04 — Répondre

    Quand des bons qu’à échouer et casser de colère se mettent à donner des ordres aux compétences reconnues, il est temps de changer de société et mettre des ânes comme enseignants.

  3. OACI
    25 mai 2016 à 7h34 — Répondre

    chapeau! bravo ca a le mérite d’être dit et doit être médiatisé, divulgué partout!!

    ils nous prennent pour des idiots tout ce beau monde!

    100% d’accord! avec ce post de IMIRAU!

    l’enjeu de ce conflit c’est que ce sera NOUS les USAGERS qui allons Payer leurs conneries et leurs sois disants inconforts ,…..

    si ils sont fiu de travailler, c’est trop pénible, qu’ils démissionnent,!Ouste dehors!!
    ou qu’ils montent une société et une affaire avec leur grand Pote, CYRIL !!!!avec lui comme patron!! on verra comment il dirige son affaire;////

    ca devrait être le pire des patrons!!???

    arrêtez de nous pendre en otage et de prendre les vessies pour des lanternes.
    allez bosser et gagner votre croute comme tout le monde

    PNC= définition: un serveur de jus et de casse croutes,.. c’est tout!

  4. OCHI
    25 mai 2016 à 7h36 — Répondre

    CYRIL
    voleur, abuseur, escroc,condamné définitivement par le tribunal

    c’est lui qui va négocier mon casse croute ,….

    aucune confiance,…

    on aime marcher sur la tête dans ce pov Pays!!!!

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le Gayic veut « une issue cette semaine » chez Air Tahiti