ACTUS LOCALESECONOMIE

Le gouvernement en rangs serrés derrière ATN

© Nicolas Perez

La compagnie Air Tahiti Nui a dévoilé, jeudi soir au Méridien, en grandes pompes, la maquette de son nouvel avion de ligne Dreamliner qui arrivera sur le territoire en octobre prochain. Le gouvernement, par la voix de son vice-président, a affirmé sa volonté de faire bloc et de ne pas se faire « croquer » par la nouvelle concurrence de French Bee et United.

Air Tahiti Nui n’a pas lésiné sur les moyens pour dévoiler en vidéo et en maquette son futur Boeing Dreamliner qui doit arriver au mois d’octobre sur le fenua. Les trois autres Boeing Dreamliner devraient arriver dans le courant de l’année 2019. Plus de 500 personnes, parmi lesquels la quasi totalité du gouvernement, ont ainsi pu assister jeudi soir au Méridien à un show, sons et lumières, agrémenté d’un spectacle marquisien. A la suite de cet hommage à la compagnie au tiare, qui fête ses 20 années d’exploitation, le P-dg Michel Monvoisin s’est exprimé sur l’arrivée de cet appareil.

Le vice-président, Teva Rohfritsch, a ensuite pris la parole pour annoncer l’engagement du gouvernement de soutenir la compagnie, plus particulièrement dans un contexte concurrentiel avec l’arrivée de French Bee, et celle à venir de United.

Teva Rohfritsch a également souhaité réaffirmer l’implication du gouvernement aux côtés d’ATN en annonçant que le président du Pays, Edouard Fritch, et lui-même siégeront désormais au sein du conseil d’administration de la compagnie.

Article précedent

L'Insignia à Papeete lundi

Article suivant

Un « fiché S » de Tatutu condamné pour avoir frappé un magistrat

3 Commentaires

  1. Jérémy
    26 mai 2018 à 17h59 — Répondre

    Bientôt une TDL sur les sièges des compagnies concurrentes d’ATN ? Pourtant le gouvernement devrait se féliciter de la concurrence, qui devrait stimuler la compétitivité des compagnies désservant la Polynésie, au bénéfice des voyageurs et du tourisme ! Certains ne semblent pas avoir encore franchi la marche du 21ème siècle…

  2. Jérémie
    26 mai 2018 à 20h39 — Répondre

    Un projet de TDL sur les sièges concurrents de la compagnie locale Air Tahiti Nui est-elle dans les tuyaux ? Le gouvernement devrait se réjouir de l’arrivée de la concurrence afin de rendre toutes les compagnies compétitives au profit des voyageurs et du tourisme. Mais certains semblent, tout comme des syndicalistes, restés au 20ème siècle et n’arrivent pas à franchir la marche du 21ème. Le protectionisme passéiste semble avoir de l’avenir en Polynésie !

  3. FLIX
    28 mai 2018 à 14h09 — Répondre

    Ben eux SEULEMENT alors car pour nous consommateurs vive la concurrence et merde au monopole. Il peut porter aussi haut qu’il veut sa maquette mais hélas la concurrence est là…enfin là et à mon avis c’est autre chose qu’il faut serré maintenant surtout lorsque l’on s’est gavé sur le dos des polynésiens depuis 1996.

Répondre à FLIX Annuler la réponse.

PARTAGER

Le gouvernement en rangs serrés derrière ATN