ACTUS LOCALESENVIRONNEMENT

Le gouvernement reçoit 193 et publie les analyses des gravats de Hao

Après avoir manifesté ce mercredi matin devant la présidence du Pays, une délégation de l’association 193 a pu rencontrer le ministre de l’Equipement, Albert Solia. Le gouvernement a publié dans la journée les analyses des gravats de Hao faîtes en 2011 et Bruno Barrillot a proposé de refaire des analyses si le tavana de Rikitea le souhaitait.

Le ministre de l’Equipement, Albert Solia, accompagné du délégué au suivi des conséquences des essais nucléaires, Bruno Barrillot, et du directeur de l’Equipement, Jean-Paul Lecaill, a reçu mercredi une délégation de l’association 193. Peu avant 9 heures, une trentaine de manifestants s’étaient présentés devant la présidence en protestant contre l’utilisation des gravats en provenance de Hao pour les travaux routiers de Rikitea. Albert Solia a rappelé lors de cette rencontre, qu’il avait agi en concertation avec le maire de la commune dans la mesure où il n’est pas possible de trouver de concassé sur place. Bruno Barrillot a souligné que les matériaux utilisés pour faire le concassé avaient fait l’objet d’une analyse par l’Institut de radio protection et de sûreté nucléaire (IRSN) en 2011 et qu’aucun radionucléide n’avait été détecté. Le document de l’IRSN relatif aux analyses de gravats de Hao a d’ailleurs été présenté aux manifestants présents et diffusé par le gouvernement. Mais pour lever toute ambiguïté, Bruno Barrillot a proposé, s’il en était saisi par le maire, qu’il soit procédé à de nouvelles analyses des matériaux déchargés à Rikitea « pour apaiser et arriver à une vérité ». Après avoir rappelé une nouvelle fois qu’il a travaillé en étroite concertation avec le maire de Rikitea, le ministre de l’Equipement a également précisé que le chantier était prêt à démarrer et que les recrutements avaient déjà été faits sur l’atoll.

© Va'a News
Article précedent

Journal de 12:00, le 2/11/2016

© Manava Tepa
Article suivant

L'association 193 devant la présidence

2 Commentaires

  1. simone grand
    3 novembre 2016 à 8h04 — Répondre

    vive la démocratie qui permet à quelques agités de déranger les gens qui bossent

  2. 3 novembre 2016 à 10h22 — Répondre

    L’actu qui dit la vérité !!!! encore l’IRSN donne ces conclusions, a l’appuis des documents…mais pour que le doute soit levée, il faudrait une organisme neutre pour une conclusion. On ne peut pas être JUGE ET PARTIE, il y a qu’en france que nous voyons ces procédures, pour caché les conclusions des espères ..encore une fois on ne peut pas être JUGE ET PARTIE. Allée 193 ne lâché pas ..

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le gouvernement reçoit 193 et publie les analyses des gravats de Hao