ACTUS LOCALESJUSTICE

Le meurtrier de Tipaerui écope de 20 ans de réclusion

© Radio 1

L’homme accusé d’avoir écrasé et trainé sur 50 mètres l’amant de sa compagne en 2014 à Tipaerui a été condamné mercredi à 20 ans de réclusion criminelle. Les jurés ont décidé de ne pas retenir la « préméditation » et donc de requalifier les faits d’assassinat en meurtre.

Depuis mardi, la cour d’assises de Papeete jugeait André Ahorua, 41 ans, pour avoir écrasé puis trainé sur 50 mètres le corps de l’amant de sa compagne dans le quartier Alexandre à Tipaerui en 2014. L’homme, suicidaire,  n’avait pas supporté l’infidélité de sa compagne et avait choisi d’en finir avec l’amant plutôt qu’avec la vie. Durant les deux jours d’audience, il s’est défendu d’avoir prémédité son acte affirmant avoir décidé de lui foncer dessus « à la milli-seconde où je l’ai vu ». Une thèse soutenue par l’avocat de la défense, Me Dominique Antz, dans une longue plaidoirie demandant de ne pas retenir la préméditation. L’avocate générale, Brigitte Angibot, avait requis auparvant « 20 à 25 ans » de réclusion criminelle à l’encontre d’André Ahuroa. Après de quatre longues heures de délibération, les jurés n’ont finalement pas retenu la préméditation. La volonté de tuer a cependant bien été retenue. La cour d’assises de Papeete a condamné André Ahuroa à 20 ans de réclusion criminelle pour « meurtre ».

Mais du côté de la famille de la victime, cette peine n’était pas un soulagement. La famille qui portera toujours le deuil de Gérard, comme l’explique la sœur de la victime, très émue à l’issu de l’audience.

Article précedent

Les inégalités se creusent en Polynésie

Article suivant

Un étudiant de 31 ans retrouvé poignardé à l'UPF

1 Commentaire

  1. simone grand
    16 février 2017 à 7h48 — Répondre

    La lecture de romans et l’écriture sont des moyens de sublimer son chagrin et ses frustrations.
    Ces solutions sont à la portée de tous.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le meurtrier de Tipaerui écope de 20 ans de réclusion