ACTUS LOCALESECONOMIETOURISME

Le nouveau Fare Manihini ouvre ses portes

Le Fare Manihini a été inauguré vendredi soir, au terme de la semaine de réouverture au tourisme international, sur le front de mer de Papeete.

Attendu depuis deux ans, ce nouvel Office du tourisme qui accueille et oriente les visiteurs, étrangers aussi bien que résidents,  avait vu son inauguration retardée par la crise sanitaire. Il remplace donc le chapiteau qui avait été installé dans le parking de la gare maritime après la destruction des anciens locaux, côté mer, qui seront remplacés, eux, par le futur terminal des navires de croisière.

Désormais situé dans l’ancienne agence Socredo du quartier du commerce, le Fare Manihini occupe 135 m2 dont près de 70 m2 consacrés à l’accueil et à l’information touristique. Côté public, design épuré, matières nobles comme le bois et la nacre dont est fait le comptoir, espace détente avec wi-fi gratuit, et espace boutique qui expose de très beaux objets d’artisanat d’art et propose aussi les produits dérivés de la marque « Tahiti et Ses Îles ». Côté bureaux, de quoi accueillir les 6 personnes de Tahiti Tourisme qui travailleront 7 jours sur 7.

Le nouveau Fare Manihini est également très attendu par les commerçants alentours, qui espèrent que sa présence et l’organisation d’animations va redynamiser leur quartier.

Ce vendredi en fin d’après-midi, c’est Édouard Fritch accompagné de la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, qui a coupé la couronne de fleurs marquant l’entrée des nouveaux locaux. Également présents, le vice-président Teva Rohfritsch, Tea Frogier, René Temeharo, la 1ère vice-présidente de l’assemblée Sylvana Puhetini, le président du Cesec Kelly Ah Sin-Moux, Michel Buillard et plusieurs de ses conseillers municipaux, les équipes de Tahiti Tourisme au grand complet, leur nouveau directeur Jean-Marc Mocellin en tête, ou encore le directeur d’Aéroport de Tahiti, Jean-Michel Ratron. Le président du Pays a rendu hommage à Nicole Bouteau et ses équipes, « il ne fait pas bon être ministre du Tourisme ces temps-ci, il faut la féliciter et continuer à l’encourager ».

« Nous ne faisons pas le choix du tout sanitaire ou du tout économique, a déclaré le président du Pays. Nous avons fait le choix d’un pays qui met tout en œuvre pour sauver son économie tout en protégeant la santé des Polynésiens. Oui le risque zéro n’existe pas mais notre pays, notre destination est ‘covid-prepared’. Elle s’est préparée. Elle est préparée. Il nous faut apprendre à vivre avec ce risque tout en gardant notre authenticité et notre tradition d’accueil. Je pense pouvoir dire que nous sommes aujourd’hui la seule destination à disposer de telles conditions d’entrée et de séjour », a-t-il ajouté, énumérant le test avant embarquement, la déclaration sur la plateforme Etis.pf, et le second test par autoprélèvement.

« Heureuse, parce que c’est le sens de notre destination, cet accueil qui est salué par tous nos visiteurs. Ils viennent pour nos paysages et repartent avec le souvenir d’une population chaleureuse et accueillante, » disait Nicole Bouteau, visiblement émue en évoquant « la grande famille du tourisme » : « notre tourisme est toujours debout. »

Article précedent

Le confinement n'arrête pas le talent

Article suivant

Collectif budgétaire n°3 : 37,6 milliards remis dans le circuit

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le nouveau Fare Manihini ouvre ses portes