ACTUS LOCALESECONOMIE

Le patronat attend du concret

©Présidence

©Présidence

Après avoir tapé du poing sur la table, le Medef a finalement rencontré le président du Pays, Edouard Fritch et une partie de son gouvernement mercredi après-midi. Il a été question des redressements effectués par la CPS et de l’avancement de la PSG2. Entendu, le Medef attend maintenant du concret.

Il y a dix jours le Medef Polynésie annonçait sa décision de suspendre sa participation à toutes les réunions de travail menées entre le Pays et les partenaires sociaux. L’organisation patronale entendait protester contre les redressements des entreprises par la CPS au titre des avantages en nature et contre ce qu’elle estimait être son « éviction » des travaux portant sur la PSG2. Une première réunion avec le gouvernement était prévue la semaine dernière mais finalement reportée en raison de l’absence du ministre de la Relance économique, Teva Rohfritsch. C’est finalement mercredi que la délégation du Medef, mais aussi de la CGPME, a été reçu par le président de la Polynésie, Edouard Fritch, et une partie de son gouvernement. Un gage de « considération » pour le président du Medef, Olivier Kressmann, qui a eu les réponses à ses questions mais attend maintenant du concret pour la relance de l’économie polynésienne.

©Cédric Valax

Le conseil d’administration du Medef doit maintenant se réunir pour savoir si après cette rencontre il poursuit, ou non, son mouvement de boycott.

Article précedent

Les acteurs du numérique veulent des formations et un deuxième câble

Article suivant

Les APE rappellent la commune de Papeete à ses responsabilités

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le patronat attend du concret